Comment gérer l’angoisse de la performance due au stress ?

0
56

Bon nombre d’hommes souffrent de ce que l’on appelle l’angoisse de la performance. Ce trouble apparait bien souvent lorsqu’on est soumis à un grand état de stress et vient nuire à la qualité des échanges sexuels. Aussi, pour ne pas avoir à subir une pression inutile sous la couette, il est important de commencer par bien gérer son stress.

Définir la source de l’angoisse de la performance

 

L’angoisse de la performance apparait lorsqu’on est soumis à un grand état de nervosité. Un trop-plein de stress se ressent sur le déroulement des contacts sexuels et il n’est pas rare qu’il s’accompagne d’autres troubles comme l’éjaculation précoce ou les troubles de l’érection. L’anxiété ressentie au début des échanges va également influer sur l’attitude et l’appréciation du moment. Les hommes sont les plus sujets à ce type de trouble, car ils craignent de ne pas être à la hauteur des attentes de leurs partenaires et doutent de leurs capacités sexuelles et affectives.

La sexualité devient ainsi une sorte de contrainte et ce qui doit être source d’excitation devient source d’angoisse. Pour traiter efficacement ce genre de trouble, il faut commencer par en trouver la source. Il se peut que l’angoisse de la performance traduise la peur de l’échec ou une faible estime de soi. Dans tous les cas, il faut commencer par faire un travail sur soi et essayer de repérer les sources de stress afin d’y mettre un terme au plus vite.

Gérer son stress pour accéder à l’épanouissement sexuel

 

La première chose à faire est de rester attentifs aux signes alarmants du corps. Il est en effet possible de repérer les symptômes du stress et de l’anxiété par le biais de certaines réactions physiques. Une fois qu’on les a mis à nu, il suffit de se relaxer et d’essayer de faire le vide dans son esprit en se focalisant sur le moment. Se préparer mentalement est aussi nécessaire afin de relâcher les tensions du corps. Il convient de s’imaginer détendu, calme et apte à profiter de l’instant. Les cinq sens doivent rester éveillés et le mental doit être libéré de toute entrave pour accéder à un certain épanouissement sexuel.

Il est inutile de se prendre la tête et d’anticiper ce qui va arriver. Plus on est détendu, plus on profite de ce moment d’intimité sans pression et moins l’angoisse de la performance se ressentira. Les exercices de respiration sont également nécessaires, car elles aident à évacuer les pensées négatives et les angoisses. Pour se mettre dans la bonne attitude, il est par exemple intéressant de créer une ambiance propice aux câlins. Une lumière tamisée, des bougies relaxantes et un bain moussant avant les ébats devraient aider à se détendre et avoir une attitude positive. Enfin, on ne se focalise que sur le plaisir ressenti et les échanges une fois sous la couette, on garde son attention sur ce qui est agréable et on ne pense pas aux éventuelles pannes qui pourraient apparaitre.
 

Commentez via Facebook