La gestion du stress perçue comme une arme politique

0
77

Les personnalités politiques prennent leurs congés en ces fins d’années comme la plupart des Français. Ce petit break est perçu comme un moyen d’évacuer le stress lié à leur fonction, mais est-ce réellement nécessaire ?

Comment les politiciens gèrent-il leur stress ?

 

Tout le monde est soumis à une certaine pression, quel que soit le métier qu’il exerce. Il semblerait cependant que le niveau des stress lié à la profession politique soit plus élevé que ceux des professions libérales, etc. Ce qu’il faut savoir, c’est que le stress se manifeste de bien de diverses manières et est différent pour tout un chacun. En ce qui concerne le stress lié à la politique, entre les remaniements ministériels et les réélections à venir, il est clair que tout est source de stress et d’incertitude et si certaines personnes peuvent aisément vivre avec l’anxiété qui s’y raccroche, d’autres ont du mal à lâcher prise.

Une personnalité politique qui part en vacances peut ainsi diminuer les facteurs stressants de son quotidien, mais ne peut pas se libérer du stress qui se rattache à son poste. Ceux qui  essaient de se défaire de leurs obligations pendant ce petit laps de temps risquent d’avoir du mal à replonger dans la réalité à leur retour et devront faire l’effort de se réadapter aux situations dont il avait l’habitude de gérer.

Quelles sont les grandes sources de stress pour un politicien?

 

Les états de stress se raccrochent aux problèmes que doit faire face le politicien. Prenons le cas de la primaire PS, les rapports de force sont surtout notés dans les relations de confiance et ce genre de situation est générateur de stress. Passer d’un climat de confiance à un rapport de force n’est pas aisé et  il n’est pas toujours facile de maîtriser la situation.

Entre incertitudes, sentiment de tromperie et coups bas, il y a de tout pour déstabiliser. Il en est de même lors des campagnes présidentielles, car c’est à cette période que le stress est à son summum. Les enjeux sont en effet plus élevés et le candidat doit être sur tous les fronts pour espérer gagner. Ils doivent également gagner la confiance des électeurs qui n’est pas toujours chose aisée.

L’âge influe-t-il sur l’effet de stress ?

 

Pour ceux qui se demandent si l’âge des politiciens influe également sur leur niveau de stress, la réponse est non puisque cela dépend de la personnalité de chacun. Si certaines personnes gagnent en sagesse avec l’âge, d’autres deviennent plus caractériels. Le fait de développer une certaine maturité ne se fait pas du jour au lendemain, cela se fait sur des années.

Avec l’âge, on devient plus tolérant, on apprend à lâcher prise et surtout, on doit pouvoir se défaire du stress accumulé. Les sénateurs en sont de dignes exemples. Souvent appelés les « sages », ils ont cette attitude posée qui fait qu’ils réussissent bien souvent à voir les problèmes d’un œil plus réfléchi par rapport aux autres.
 

Commentez via Facebook