Grossesse : le stress génère des bébés tristes

0
77

Chaque femme a sa propre manière de faire face au stress, mais l’exercice se révèle assez difficile pendant la grossesse. En effet, l’émotivité est à son paroxysme et il n’est pas toujours aisé de vivre une grossesse paisible avec les facteurs de stress du quotidien et les émotions qui submergent. Il faut cependant se rappeler que le stress est néfaste pour le bébé, ce qui fait qu’il est impératif de rester zen en toutes circonstances.

Quel est le lien entre le stress et les bébés pleureurs ?

 

Les femmes qui sont soumises à un fort état de stress durant leur grossesse se risquent à mettre au monde un bébé triste et pleureur. Les stress sociaux sont les principales sources de stress, cela se réfère à la dépression et la peur ressentie tout au long de la grossesse, aux conflits de couples et autres  problèmes familiaux. À cela s’ajoutent les évènements critiques de la vie et le stress ressenti dans le domaine professionnel, cela donne un cocktail explosif. Il s’avère également que les bébés qui naissent à la suite d’une grossesse non désirée présentent deux fois plus de risque de devenir des bébés tristes.

L’explication est simple, le stress chez la femme enceinte booste la production de cortisol, la fameuse hormone du stress.  Le cortisol traverse ensuite le placenta et arrive dans le sang de l’enfant jusqu’à parvenir jusqu’à son cerveau. L’hormone attaque ensuite le système nerveux du fœtus, notamment l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, ce qui entraîne des troubles du comportement et des troubles du rythme.

Comment éviter de tomber sous le stress ?

 

Il y a de nombreuses méthodes qui aident à soulager le stress et à ne pas céder à la dépression. Comme l’étude a démontré que le stress durant la grossesse peut engendrer des problèmes de santé chez le bébé, il est donc impératif que la future maman prenne quelques dispositions. Déjà, il faudra éviter toutes les sources éventuelles de stress et essayer de se détendre au mieux. La méditation est une technique qui attire de plus en plus de jeunes femmes enceintes et d’ailleurs ses bienfaits ne sont plus à présenter.

Il faudra également faire le plein de pensées positives et accepter les changements. Dès lors que l’on accepte que l’on ait un problème, il devient plus facile de les identifier et d’en venir à bout. Il ne faut surtout pas culpabiliser, profiter des petits plaisirs du quotidien tout en prenant soin de soi revient à être la meilleure manière pour ne pas céder au stress. Promenades, lectures, cinéma, yoga : voilà bien d’activités qui aident à se relâcher et à gagner en bien-être.

Quand est-ce que la consultation devient-elle nécessaire ?

 

Si le stress devient chronique alors, il paraît plus judicieux de consulter. Divers programmes d’aide émotionnelle ou des sages-femmes-conseillères familiales proposent notamment leurs services aux jeunes mamans stressées qui ne savent pas comment gérer leur nervosité. L’aide d’un psychologue s’avère tout aussi intéressante si l’on ne parvient pas à identifier les sources de stress et à les éliminer du quotidien.
 

Commentez via Facebook