Comment ne pas succomber au stress urbain?

0
547

 

Il semblerait que le stress urbain ait un impact sur la santé mentale des citadins. Les résultats de récentes études ont notamment démontré que les gens vivant en métropole étaient plus facilement sujets au stress que les gens vivant en campagne.

Le stress des grandes villes

 

Les citadins réagissent davantage aux sources de stress que les personnes qui vivent en campagne. Les chercheurs ont réussi à démontrer que le stress social génère un grand état de stress accompagné de sentiments d’angoisse et d’irritabilité. D’après les résultats de l’étude, plus de la moitié des participants vivant en ville montrait des prédispositions à l’anxiété et au stress. La cause : la réaction des amygdales du cervelet qui joue un rôle important dans la régulation des émotions et les pensées.

Les chercheurs ont également noté que le fait de grandir en ville vient augmenter les risques de stress chronique. Selon eux, les gens qui sont nés en métropole et qui y vivent présentent une plus grande activité du cortex cingulaire, la région du cerveau qui agit sur l’humeur et entraîne les pensées négatives. L’on note toutefois qu’il n’y a pas de grandes différences entre les personnes qui vivent dans les environnements urbains denses et les villes où il y a des espaces verts.

Comment ne pas se faire happer par le stress des grandes villes ?

 

Pour éviter le stress, il faut commencer par éviter les embouteillages, car cela vient augmenter l’irritabilité et la nervosité.  Il vaut mieux opter pour le vélo qui se révèle à la fois écologique et apaisant. D’ailleurs, de plus en plus de grandes villes favorisent la circulation en bicyclette et si l’on repense aux longs bouchons, aux fous du klaxon et aux chauffards énervés, on a vite fait de faire le pour et le contre. La pratique du vélo aide à déstresser, à travailler les muscles et surtout, à se dépenser et comme les pistes cyclables et autres voies vertes sont de plus en plus nombreuses, le vélo devient clairement le nouveau moyen de transport à la mode.

Il est aussi intéressant de prendre un moment pour faire le tour des endroits les plus calmes de la ville comme les musées, les bibliothèques et autres parcs. Les grandes villes recèlent en effet des petits coins qui sont peu fréquentés et qui invitent au calme. Enfin, il est impératif de s’éloigner des principales sources de stress et de s’échapper de la cohue des grandes villes en s’offrant régulièrement des virées à la campagne afin de profiter du grand air. Pour ceux qui ne peuvent pas se le permettre, il est intéressant de se créer un petit espace vert pour soi, car il n’y a pas de meilleure solution que celui de se mettre au vert pour être plus zen.
 

Commentez via Facebook