Pourquoi devriez-vous dire au revoir à la malbouffe !

Vos lieux de rencontre avec vos proches sont le plus souvent déterminés par les paramètres régionaux. Et lorsque je parle de lieux, dans le contexte urbain moderne, les cafés et les restaurants flamboyants ou pas très sophistiqués dominent votre imagination. L’augmentation de la consommation de malbouffe et d’aliments gras est l’une des conséquences les plus flagrantes de ces lieux de rencontre. En fait, pour beaucoup d’entre nous, l’idée de bons moments est inextricablement liée à la consommation de bons aliments, qui se lit inévitablement par la malbouffe. Le besoin impérieux de nourriture indésirable est quelque chose dont nous sommes tous coupables. Alors que la plupart d’entre nous connaissent les conséquences sur la santé de la malbouffe, nous choisissons généralement d’en échapper pour des raisons de faim. Cependant, la consommation de malbouffe entraîne certaines maladies qui, si elles sont négligées, peuvent avoir de graves conséquences.

Cause du diabète

Le diabète est l’une des maladies les plus répandues à l’époque contemporaine. Affectant les personnes de tous les groupes d’âge, le diabète a presque atteint une stature épidémique. La consommation de malbouffe est l’une des causes les plus flagrantes du diabète. Ces types d’aliments ne sont pas seulement déficients en fibres, mais aussi la teneur en huile lourde de la malbouffe déséquilibre votre métabolisme et stimule d’autres conditions médicales telles que l’obésité.

Augmente les risques de dysfonctionnements digestifs : Étant donné que les aliments vides sont généralement frits dans l’huile et débordent de matières grasses, ils sont plus aptes à perturber la normalité au cours du processus de digestion. À mesure qu’ils se déposent sur les parois de l’estomac, la production d’acide augmente, entraînant des maladies comme le RGO et le SCI.

Provoque des maladies rénales : La malbouffe est un cercle vicieux scientifiquement prouvé. La plupart des aliments vides contiennent des sels finement traités qui stimulent les enzymes, ce qui perturbe l’équilibre salin de votre corps. Cela se traduit par une situation d’hypertension dans le corps et affecte le fonctionnement des reins dans une large mesure.

Augmente le risque de maladies cardiaques La malbouffe est extrêmement riche en gras trans, qui augmentent le taux de cholestérol dans le sang. Cet excès augmente potentiellement le risque d’inflammation des vaisseaux sanguins et apparaît comme une menace chronique pour le fonctionnement normal du cœur.

Conduit à la dépression : Statistiquement, la plus grande proportion de consommateurs de malbouffe est âgée de 12 à 35 ans. Par conséquent, cette tranche d’âge est également exposée aux déséquilibres hormonaux les plus rances. La malbouffe injecte une quantité anormale de sels dans le corps, affectant ainsi les niveaux hormonaux. Cela les rend vulnérables aux dépressions et aux sautes d’humeur.

Problèmes de mémoire et d’apprentissage

La malbouffe riche en sucre et les graisses suppriment l’activité d’un peptide cérébral appelé facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), qui conduit finalement à une inflammation de la zone hippocampique du cerveau, responsable de l’apprentissage et de la formation de la mémoire.

Risque de démence : Contrairement au pancréas, l’insuline est également produite dans le cerveau qui transporte les signaux entre les cellules nerveuses et la formation de souvenirs, mais ce processus est aggravé par l’augmentation du taux d’insuline dans le corps et le cerveau cesse de répondre aux hormones.

Commentez via Facebook