Surmonter la solitude et le stress de Noël

1
87

Les fêtes approchent et si pour certains, le mois de décembre annonce des festivités et des retrouvailles en famille, pour d’autres, Noël et fin d’année riment avec déprime. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est tout à fait possible de combattre le stress de Noël et la dépression qui bien souvent, l’accompagne.

Comment expliquer le stress de Noël ?

Beaucoup de gens ont un petit coup de blues à l’approche des fêtes de Noël. Cette baisse de moral s’accompagne généralement d’un sentiment de stress, qui lorsqu’il n’est pas soigné, se mue en une dépression. Une personne sur dix perçoit les fêtes comme des moments difficiles à vivre. Si l’on a toujours attribué les coups de blues à la dépression saisonnière, il reste qu’il y a d’autres causes à ce spleen de Noël.

Déjà, la rudesse de l’hiver et le manque de soleil ne viennent pas améliorer l’humeur. Ensuite, comme les fêtes constituent un moment à passer en famille et entre proches, ceux qui les passent loin des siens ou qui sont en conflit avec ces derniers  ressentent sans le vouloir un certain manque. Cette solitude se mue par la suite en une sorte de dépression et le pire, c’est que c’est un cercle vicieux puisque plus ils se sentent déprimés et seuls, moins ils ont envie d’aller vers les autres.

Comment éviter la solitude de Noël?

Pour briser l’isolement, il faut éviter de retomber dans la nostalgie des temps passés, ne pas s’apitoyer sur son sort. S’efforcer de se faire plaisir et non de faire plaisir aux autres, voilà la clé du bonheur. Pour ceux dont la famille et les amis sont aux abonnés absents, il faudra redoubler d’ingéniosité pour ne pas rester seul chez soi.  Pourquoi ne pas faire ses bagages et opter pour un voyage au soleil ? Cela ramènera à coup sûr du baume au cœur puisque les voyages sont faits pour s’évader et faire de nouvelles rencontres et puis il n’y a rien de mieux que le soleil pour venir à bout de la dépression saisonnière.

L’esprit de Noël, c’est aussi l’esprit de partage et de solidarité et peut-être que le fait de venir en aide à des gens vivant dans la précarité va aider à relativiser ? En effet, les foyers d’accueil organisent bien souvent des repas pour les plus démunis durant les fêtes et y participer devrait aider à voir Noël d’un autre œil.

Dans tous les cas, il ne faut pas rester seul chez soi, car cela va accroître la dépression. Faire des activités et aller vers les autres restent les meilleurs moyens d’éviter le stress de Noël et de ne pas se laisser miner par le sentiment de solitude et de déprime.

Commentez via Facebook