Comment traiter le stress par l’art-thérapie?

0
205

Les bienfaits de l’art-thérapie ne sont plus à prouver. D’ailleurs, de plus en plus de personnes s’adonnent à ce genre d’activité créative au su de ses vertus déstressant. Avec un pinceau à la main et de belles nuances de couleurs, on peut en effet parvenir à créer une toile magnifique tout en accédant à un sentiment de bien-être intérieur…

Oui aux activités créatives

 

Des chercheurs américains de Drexel University viennent de confirmer les bienfaits de la peinture sur les états de stress. Il semblerait que la plupart des activités manuelles, que ce soit du coloriage, du dessin, du collage, de la peinture ou encore du modelage ait des bienfaits insoupçonnés sur le mental. La peinture a tout particulièrement été mise en avant et selon les résultats de l’étude menée par les chercheurs de la Drexel University, le fait de peindre diminuerait de manière significative le stress et les symptômes de l’anxiété en général.

L’explication avancée est simple : la pratique de l’art, peu importe sa forme, aide à faire baiser le taux de cortisol, l’hormone du stress, dans le corps. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont invité 39 adultes âgés de 18 à 59 ans à participer à des activités créatives pendant une quarantaine de minutes. À l’issue de la séance, il a été démontré que le niveau de cortisol dans leur corps a baissé de manière flagrante.

Comment l’art agit-il sur le stress ?

 

Pour cette petite expérience, les chercheurs ont mis du papier, des matériels de collage, de la peinture et de l’argile à la disposition des participants. Aucune directive n’a été émise par l’art-thérapeute encadrant la séance afin de pousser les participants à puiser leur inspiration afin de créer de vrais œuvres d’art, unique au monde. Il convient de noter que la baisse du taux de cortisol a été notée aussi bien sur les artistes débutants que les confirmés et qu’il n’y a aucune corrélation entre le niveau de talent et le taux de cortisol. Cependant, les chercheurs ont noté un pic sur 25% des participants, ceci s’explique par l’engouement à créer.

Si certaines personnes ont ressenti l’effet de bien-être dès les 5 premières minutes où ils ont pris leurs pinceaux, pour les autres, le sentiment d’apaisement est survenu peu à peu. À la fin de la séance, ils ont admis que les pensées négatives et autres symptômes d’anxiété se sont volatilisés.

Comment bien choisir son activité ?

 

Toujours selon les chercheurs de la Drexel University, le type d’activité choisi joue sur l’état de stress. La peinture et le modelage s’avèrent être plus déstressant que le fait de faire des collages. Aussi, pour garder un esprit calme au quotidien, il est intéressant de s’adonner à une activité créative pendant au minimum 30 minutes par jour. La peinture est l’idéal pour ceux qui savent manier le pinceau, mais il existe également d’autres sources d’apaisement telles que le coloriage pour adultes ou les peintures à numéros.
 

Commentez via Facebook