Est-ce que le stress augmente le risque de cancer du sein ?

0
58

Certaines personnes avancent que le stress a une réelle influence sur le développement du cancer du sein. Cependant, il semblerait qu’il n’y ait pas de lien direct entre le développement de la maladie et le stress. C’est en tout cas ce qu’a révélé une étude britannique menée sur des milliers de femmes atteintes du cancer du sein.

Stress et cancer : quel lien ?

 

On lit un peu partout que le stress a une influence directe sur l’évolution du cancer du sein, mais aucune étude scientifique n’a permis de conforter cette théorie jusqu’à présent. En effet, même si les émotions négatives ne sont pas bonnes lorsqu’on espère se rétablir d’une maladie, il semblerait qu’ils n’entrent pas en cause dans l’apparition des symptômes du cancer. Il n’est pas à en douter que le stress a des conséquences sur la manière d’appréhender la maladie, mais de là à dire qu’il en est la source, c’est un peu tirer par les cheveux.

Des chercheurs ont récemment mené portant sur l’effet du stress sur des rats et il semblerait que la maladie se propageait plus rapidement chez les rongeurs qui étaient soumis à un fort stress. Les conséquences d’un niveau de stress élevé ont également été notées chez des femmes atteintes de cancer du sein. Les chercheurs avancent que même si le stress n’était pas le facteur déclencheur, il reste qu’il a des effets néfastes sur la manière dont le patient vit sa maladie.

Comportements négatifs et cancer

 

Les recherches menées pendant ces dernières années ont mené à la conclusion selon laquelle le cancer trouve sa source dans de mauvaises habitudes de vie (abus d’alcool, tabagisme, sédentarité, obésité, etc.). Or, tout comportement à risque trouve sa source dans un certain mal-être (dépression, stress, etc.). L’on peut alors dire que le stress contribue d’une manière ou d’une autre au développement du stress, mais les chercheurs britanniques, dans leur dernière étude, viennent de prouver le contraire.

Les résultats de l’étude Breast Cancer Now Generations Study viennent en effet démontrer qu’il n’y a aucun lien probant entre le stress et le cancer du sein. Menée sur 100 000 femmes, et ce, depuis 2004, l’étude a pour objectif de mieux comprendre les causes du cancer du sein. Leurs recherches ont démontré qu’il n’y a pas de lien entre les émotions négatives, le stress psychologique et le développement du cancer du sein.

Les premiers résultats de l’étude ont démontré que 1 783 femmes sur les 100.000 suivies depuis le début de l’enquête ont développé un cancer du sein. Bien évidemment, aucun lien n’a pu être établi entre leur niveau de stress et l’apparition de la maladie. Les facteurs de risque sont aussi nombreux que variés et le stress vient rajouter de la difficulté à la manière d’affronter la maladie, mais il n’influe pas sur le développement du cancer.

 

Commentez via Facebook