Le stress peut-il provoquer la chute et la perte des cheveux ?

0
387

On n’y pense pas toujours, mais il semblerait que le stress peut aussi causer la chute de cheveux. Comment le stress agit-il sur la repousse des cheveux ? Comment prévenir l’alopécie ? La réponse dans les lignes suivantes :

Stress et chute de cheveux : quel lien ?

 

Lorsqu’on est soumis à une forte pression au quotidien, cela a un impact non négligeable sur la santé des cheveux. En effet, la production des hormones telles que l’adrénaline ou le cortisol qui agissent sur l’hypothalamus et l’hypophyse est favorisée pendant les périodes de stress. Ce processus stimule la contraction des vaisseaux sur le cuir chevelu, les rendant ainsi plus fins, et accélère la perte de cheveux tout en ralentissant la repousse.

Il est ainsi impératif de commencer par traiter le stress avant de traiter l’alopécie. La pratique de sport et l’adoption d’une hygiène alimentaire saines restent la meilleure solution pour profiter d’un bien-être physique et mental. Après, il existe d’autres moyens tout aussi efficaces pour lutter contre le stress tel que les massages anti-stress et les cures à base de compléments alimentaires.

Les différents types de stress et leurs effets sur les cheveux

 

Le stress physique est le plus répandu, c’est celui que l’on subit au quotidien et qui trouve sa source dans les problèmes professionnels, financiers, amoureux, etc. Ce genre de stress entraine l’épuisement du système nerveux, ou burn-out, et influe énormément sur la production d’hormones sur le cuir chevelu. Le stress émotionnel pour sa part, se réfère aux chics psychologiques tels qu’une séparation, un deuil, etc. Contrairement à l’alopécie due au stress physique qui remarque rapidement, la perte de cheveux due à un stress émotionnel ne se remarquera qu’au bout de deux à trois mois après le choc psychologique. Les cheveux commencent par devenir plus fins, puis la repousse va ralentir, entrainant ainsi une chute de cheveux plus importante.

Le stress de la chute des cheveux quant à elle, se réfère aux sentiments d’angoisses liés à la perte de cheveux elle-même. Il n’est pas rare en effet que la perte de cheveux subite génère certains troubles psychologiques chez celui qui en souffre, surtout si elle survient à un jeune âge. Les conséquences en sont d’autant plus terribles chez les femmes qui ne supportent pas le changement physique brusque, car pour elles, les cheveux comptent pour beaucoup dans leurs atouts de séduction.

Comment y remédier ?

 

Il n’existe certes pas de traitement spécifique, car chaque cas de chute de cheveux due au stress est différent, ce qui fait qu’il doit faire l’objet d’un traitement particulier. Cependant, il y a quelques astuces faciles à réaliser au quotidien qui devraient aider à prévenir la chute des cheveux comme la prise de compléments alimentaires, l’adoption d’une meilleure hygiène de vie, un traitement capillaire adapté, etc. Il faudra bien entendu penser à réduire son stress pour espérer de bons résultats.
 

Commentez via Facebook