12 Conseils pour la gestion de stress pendant un entretien d’embauche

0
214

La boule au ventre, la boule au ventre, les grosses sueurs qui trahissent votre nervosité…  Il n’est pas toujours évident de passer un entretien. Les signes du trac peuvent gâcher vos chances.  Personne ne passe d’entretien tous les jours qu’il est tout à fait normal que les nerfs soient à rudes épreuves le jour venu. Voici donc quelques astuces qui peuvent vous aider à mieux gérer le stress le jour de l’entretien.

Il faut travailler le stress

La crainte de mal faire fait partie des plus récentes du stress. Cela peut vous faire perdre vos moyens et donner une mauvaise impression aux yeux des recruteurs. L’état de stress survient quand la peur de ne pas être à la hauteur survient ou quand il faut expliquer l’imperfection qui se trouve sur son CV. Selon les experts, tous ces phénomènes révèlent en effet des problèmes d’identité personnelles dues à la manière, dont vous vous construit. Généralement, les personnes qui n’avaient pas eu aucun souci avec les études sont plus à l’aise durant un entretien d’embauche. Ceux qui ont eu quelques failles durant leurs parcours scolaires ressentent ce trac insupportable lors d’un entretien d’embauche. Pour qu’ils arrivent à faire face, ils une bonne préparation est indispensable. Si vous êtes sujet à des tracs quand vous devez passer un test ou un entretien, sachez que le stress se travaille.

S’entrainer pour éviter de stresser le jour de l’entretien

Un entretien d’embauche se prépare quel que soit le secteur d’activité auquel vous envisagez de postuler. Informez-vous sur l’historique de la société, sa zone de chalandise, son mode d’intervention. Pensez à relire l’annonce d’offre d’emploi pour être sûr de répondre à la bonne offre.  Prenez à récolter toutes les informations que vous trouverez sur le cabinet de recrutement. Si vous avez du mal à formuler des phrases correctes parce que vous bégayez à cause du stress, pensez à faire des exercices oraux. Cela vous permettra d’avoir un discours plus fluide devant le recruteur. Vous pouvez préparer vos réponses en effectuant une simulation d’entretien avec vos proches. Apprenez à vous présenter devant une caméra pour voir vos lacunes et les points que vous devez améliorer : prononciation, articulation, argumentation. Les trois premières minutes de l’entretien sont cruciales. Il ne faut au recruteur que ce laps de temps pour vous comprendre.

Apprendre à gérer sa respiration pour faire baisser le niveau de stress

La respiration est la clé pour bien gérer son stress. Si vous devez de faire face à une situation stressante, en adoptant une bonne technique de respiration. Cela vous permettra de régler votre pression artérielle et de faire baisser votre niveau de stress. Quand votre rythme cardiaque est stable, la pression ne vous stressera plus. Pour déstresser, inspirez pendant cinq seconde par le nez, bloquez l’air durant trois secondes avant d’expirer doucement par la bouche. Vous devez refaire cette série d’exercice respiratoire plusieurs jusqu’à ce que votre rythme cardiaque se stabilise.

Choisir la tenue idéale et préparer les documents nécessaires

Le choix de la tenue importe réellement dans un entretien d’embauche. C’est une manière d’anticiper la séance. Cela vous évitera également de vous précipiter le jour de l’entretien et d’engendrer de stress supplémentaires.  Vous devez également préparer tous vos documents et le placer dans endroit où vous ne risquez pas de les oublier.  Mettez les originaux de vos CV dans un porte document. Organisez-tout la veille au plus tard pour que rien vous perturbe le jour de l’entretien.

Faire du sport pour évacuer le stress

Certains sports permettent de gérer facilement le niveau d’anxiété qui peuvent vous peser avant un grand événement. Yoga, natation, randonnée pédestres, tai-chi, … le plus important consiste à évacuer toute la pression qui peuvent vous envahir. Le sport facilite également la sécrétion d’endorphines qui aide l’organisme à combattre le stress.

 

Vérifier le trajet pour éviter d’arriver en retard

Être en retard à son entretien est mal perçu par le recruteur. Pour éviter cela, notez et mémorisez l’adresse où aura lieu l’entretien, le nom de votre interlocuteur et la salle où aura lieu l’entretien. Cela vous permettra de moins stressé durant le trajet. Vérifiez l’état de votre voiture pour qu’elle ne vous lâche pas en cours des routes. Si vous n’avez pas de voiture, repérez le trajet du métro qui vous fera gagner du temps.Bannière-stress2

Pensez à autre chose, ne vous mettez pas trop la pression

Après les différents préparatifs, accordez-vous du temps pour vous détendre. Pensez à autres choses : faites du jardinage, de la cuisine, de la peinture ou tout autre activités qui vous permettent d’oublier le stress de l’entretien.

Bien dormir pour avoir un teint frais au réveil

Une bonne nuit de sommeil permet d’avoir teint plus rafraîchi et un cerveau plus détendu. Le stress peut atteindre son paroxysme la veille de l’entretien. Plus vous êtes serein à votre réveil, plus l’entretien se passera au mieux.

Apprendre à gérer sa concentration pour un entretien

Le stress est à son comble face au recruteur. Pour éviter un état de panique, pensez à vous asseoir convenablement et correctement sur la chaise : ayez-vous le dos bien droit. Concentrez-vous uniquement sur l’entretien et rien d’autres. Ne vous laissez pas vous distraire par les événements qui ont lieu au sein de la société.

Attribuer des objectifs à l’entretien pour avoir moins de stress

Le stress qui vous envahi à l’approche de l’entretien est né de la peur de l’échec.  L’objectif premier d’un entretien consiste surtout à convaincre le recruteur que vous êtes la personne idéale pour ce poste. Cependant, vous devez garder en tête que si vous avez obtenu un rendez-vous pour un entretien, c’est qu’il y a du potentiel dans votre CV. L’entretien serait juste une occasion d’en connaître un peu plus sur vous.

 

Profiter du bon stress

Le stress peut vous déstabiliser. Cependant, le stress est bénéfique si elle est à petite dose, il peut être bénéfique. Avec le bon stress, votre cerveau libèrera une dose suffisante d’adrénaline pour vous rendre plus dynamique. Si vous êtes motivé, vous serez plus convaincant.

 

Rester soi-même

Le langage verbal dégage 7% des messages que voulez transmettre, 38% en para-verbal, et 55% le non-verbal. Dans ce cas, pour acquérir l’attention du recruteur, vous devez rester vous-même pour ne pas donner une fausse image de vous. Si vous jouer un personnage, le recruteur s’en apercevra vite. Cela peut gâcher vos chances.

 

Commentez via Facebook