28 morts et 60 malades en Inde après avoir bu de l’alcool fortifié

0
45

Au moins 28 personnes sont mortes et 60 autres sont tombées malades après avoir bu de l’alcool altéré dans l’ouest de l’Inde, ont annoncé mardi des responsables.

Un haut responsable du gouvernement, Mukesh Parmar, a déclaré que les décès étaient survenus dans les districts d’Ahmedabad et de Botad, dans l’État du Gujarat, où la fabrication, la vente et la consommation d’alcool sont interdites. On ne savait pas immédiatement quel produit chimique était utilisé pour modifier la liqueur.

Ashish Gupta, chef de la police de l’État du Gujarat, a déclaré que plusieurs contrebandiers présumés impliqués dans la vente de l’alcool dopé ont été arrêtés.

Les décès dus à de l’alcool brassé illégalement sont courants en Inde, où l’alcool illicite est bon marché et souvent enrichi de produits chimiques tels que des pesticides pour augmenter la puissance.

L’alcool illicite est également devenu une industrie extrêmement rentable à travers l’Inde où les trafiquants ne paient pas d’impôts et vendent d’énormes quantités de leur produit aux pauvres à bas prix.

En 2020, au moins 120 personnes sont mortes après avoir bu de l’alcool contaminé dans l’État du Pendjab, au nord de l’Inde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here