4 utilisations du citron qui peuvent devenir dangereuses

0
52
Si les bienfaits du citron sur la santé ne sont plus à démontrer pour de nombreuses raisons (vitamine C, vitalité, soin purifiant, …), voici 4 utilisations citronnées sur lesquelles il faut faire attention.

 Le citron peut brûler la peau

Riche en vitamine C, en acide citrique et ascorbique, mais également en antioxydants, le citron est bon pour la peau.

Il contribue à retendre les tissus et à nettoyer les pores en éliminant les points noirs et les taches brunes. Mais tout dépend du type de peau !

Sur un épiderme sec et déshydraté, il provoquera des rougeurs et une désagréable sensation de brûlure. D’autant que ce fruit est également photosensibilisant, une vertu qui augmente les risques de coup de soleil.

 Le citron fragilise les dents

Il en va de même avec les dents : en petite quantité, il aide à les blanchir, mais il ne suffit pas. Il n’y a pas de solution miracle, consommer de plus en plus de citron ne rendra pas vos dents de plus en blanches.

Surtout que le citron est acide, et comme tous les aliments acides, il est de nature, en grande quantité, à rétracter les gencives et à fragiliser l’émail, ce qui a pour conséquence d’augmenter la sensibilité au chaud et au froid.

Vous pouvez même ressentir le passage désagréable de l’air dans la bouche. Enfin, en irritant les muqueuses, il peut même provoquer des aphtes.

Il est conseillé de ne pas prendre de jus de citron quotidiennement, de le consommer avec une paille et de se rincer la bouche à l’eau après coup.

Ne vous brossez pas les dents dans la demi-heure qui suit la consommation d’aliments trop acides, l’émail de vos dents est alors sensible et pourrait être altéré par le brossage.

 Le citron entraîne des douleurs abdominales

S’il aide à digérer, l’absorption régulière de citron peut conduire à des brûlures d’estomac. Il est d’ailleurs fortement contre-indiqué en cas d’ulcère.

Des reflux gastro-œsophagiens accompagnés de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales peuvent aussi être observés. Cela dépendra sensiblement de la façon dont le citron est consommé.

En jus, il a tendance à fortement acidifier le corps, ce qui entraîne les aigreurs d’estomac. Privilégiez de le dissoudre dans de l’eau ou de le consommer avec d’autres aliments non reconnus pour leur acidité.

 Le citron accélère la formation de calculs

Dans les reins, le danger provient de l’oxalate présent dans le zeste du citron. L’oxalate, en quantité trop importante, a un effet antioxydant sur les tissus du corps.

L’oxalate peut se cristalliser s’il est en trop grande quantité et se transformer en calculs dans les reins ou dans la vésicule biliaire. Comme cela est issu du zeste, on parle alors plutôt de la pelure du citron que de sa chair.

Sa haute teneur en vitamine C induit un effet diurétique qui aide à débarrasser le corps du trop-plein d’eau et de sel. Mais le liquide éliminé n’est pas remplacé, ce qui peut provoquer une déshydratation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here