Biographie de Angèle Van Laeken

0
60

Angèle Van Laeken, dite Angèle, née le 3 décembre 1995 à Uccle, est une auteur-compositrice-interprète et musicienne belge. Elle est la fille du chanteur Marka et de la comédienne Laurence Bibot, ainsi que la sœur du rappeur Roméo Elvis. Elle grandit à Linkebeek, dans la banlieue sud de Bruxelles. Son père l’encourage très tôt à apprendre à jouer le piano, ce qui lui inspirera une carrière musicale. Angèle passe un début d’adolescence difficile, dans un collège catholique à l’éducation stricte, avant de rejoindre l’École Decroly. Les options artistiques variées de ce lycée lui permettent de s’épanouir davantage et de rejoindre une école de jazz.

Angèle donne ses premiers concerts dans des cafés de Bruxelles. Elle a notamment accompagné les artistes Ibeyi, et joué en première partie du rappeur belge Damso lors de son « Ipséité Tour ».

Son nom est déjà partout alors qu’elle n’a sorti qu’un seul morceau, La loi de Murphy. L’attente était donc au max pour le deuxième, que la jeune chanteuse belge publiera avec un clip. Il s’appelle Je veux tes yeux, est un peu différent de La loi de Murphy (moins pop, plus chanson) et devrait poursuivre, si internet est toujours au rendez-vous, un chemin taillé d’avance vers les clics et les réactions énamourées. Le clip est signé Charlotte Abramow, déjà à l’œuvre sur celui de La loi de Murphy.

Octobre 2018, Angèle sort à présent son premier album, dont le titre est une expression qui nous rappelle ses origines bruxelloises. Brol qui veut dire désordre, ou gadget en argot belge, sort sur son propre label nouvellement crée, ‘Angèle VL Records’.

Angèle s’est d’abord fait connaître via Instagram, et le bouche à oreille a suffi pour la mettre rapidement en haut de l’affiche. D’Instagram aux premières parties, et des premières parties à ses propres concerts, en seulement 1 an, l’artiste a tourné dans toute la France, mais aussi en Suisse, Belgique, Pays-Bas et Québec.

Avec ‘La Thune’, ‘La Loi De Murphy’ et ‘Je Veux Tes Yeux’, elle s’est directement projetée au sommet des charts et ça ne fait que commencer…

« Balance ton quoi » est une chanson de la chanteuse belge Angèle, sortie le 4 octobre 2018. C’est le sixième single de son premier album Brol. La chanson, écrite par l’artiste, traite du sexisme et son titre fait référence au mouvement #BalanceTonPorc

Sa réédition, Brol, la suite, composée de sept nouveaux titres, sort le 8 novembre 2019.

L’album reçoit la Victoire de l’album révélation de l’année lors des Victoires de la musique 2019

Avec plus de 800 000 exemplaires, « Brol » est l’album le plus vendu en France en 2019. Véritable phénomène musical, Angèle est l’icône pop. Si Internet produit des artistes Instagram à la chaîne, Angèle s’est démarquée de la masse de ses débuts en bousculant les codes du « game » et en se moquant gentiment de la «fame» et de ses vicissitudes. Pur produit de son époque, Angèle transcende les clivages musicaux, vestimentaires, sociaux ou ethniques – à l’image de Bruxelles, capitale de pop urbaine européenne ; une nouvelle pop urbaine qui n’a plus besoin de revendiquer une identité, une classe, un quartier ou des couleurs. Nommée pour 3 Victoires de la Musique 2020 et après une tournée des Zénith complète, Angèle se produit 4 soirs d’affilée à l’AccorHotel Arena.

Angèle annonce une collaboration avec Dua Lipa

En 2020, Angèle fête les deux ans de son premier album, «Brol». L’opus obtient le titre de disque le plus vendu en 2019, en France! La chanteuse belge, qui devient également égérie pour Chanel, est aperçue en compagnie de Dua Lipa en octobre 2020. Et c’est le 30 octobre de cette même année que les deux artistes féminines dévoilent «Fever», une collaboration événement, extrait de la réédition «Club Future Nostalgia» de Dua Lipa.

 

La chanteuse Angèle souffre de problèmes d’audition

 

Tout est parti d’un banal accident de musicien pendant un show en direct. La chanteuse Angèle a subi un traumatisme sonore à cause d’un problème de micro. C’est un problème technique qui lui a coûté cher : désormais, la chanteuse apprend à vivre avec des acouphènes aux deux oreilles. Elle s’est confiée au magazine Brut afin de sortir du silence et sensibiliser sur ces sifflements gênants.

 

Un choc dans l’oreille interne à l’origine de son problème auditif

Suite à un dysfonctionnement sur le retour du son de son micro, la chanteuse a poussé le volume sonore à fond dans ses oreillettes. La chanteuse décrit avoir reçu comme un coup de jus qui l’a sidérée quelques instants. Le problème du choc sonore par un dispositif dans l’oreille, c’est qu’il agit directement sur l’oreille interne, en particulier la cochlée et ses cellules ciliées, chargée de transmettre le son au cerveau.  Pour compenser l’absence de certaines fréquences sonores, l’oreille d’Angèle a créé un bruit de fond, c’est son acouphène.

« J’ai eu un sentiment d’énorme angoisse car je savais que c’était incurable et je savais qu’on ne peut rien y faire ». Elle ajoute : « L’oreille c’est vraiment hyper fragile. Quand elle est abîmée, c’est pour toujours ».

 

Accepter ses acouphènes : d’abord une période de déni

La chanteuse Angèle a en effet eu beaucoup de mal à accepter ce trouble auditif. Elle a longtemps mis au second plan sa gêne auditive mais cette dernière n’est jamais partie. Sortie du silence, elle n’hésite plus à verbaliser : “ On n’en entend pas beaucoup parler, alors que franchement, les acouphènes, c’est un truc qui peut rendre fou. Pensant que cette gêne auditive allait se tasser, elle n’a rien changé à sa vie d’artiste en travaillant même au casque et essayé de faire comme si tout allait bien. Mais le chuintement ne la quittait jamais après l’arrêt de la musique.

Comme elle l’explique : « Dès le moment que je me suis dit : « Ce son que j’entends, je vais l’entendre toute ma vie et ça va m’accompagner », je me suis dit que ça devait arriver. J’ai réussi à l’accepter ».

Profitant de son aura sur les jeunes, la chanteuse Angèle n’hésite pas à faire de la prévention sur l’écoute prolongée de la musique plus de 30 minutes. L’essentiel, c’est de faire passer un message clair sur la protection du capital auditif et que son expérience serve d’exemple.

 

Apprendre à vivre avec ses acouphènes

Quelle a été la recette d’Angèle pour accepter ses acouphènes ?

 

La chanteuse a décidé d’assumer en écrivant son titre “J’entends”. Une manière pour elle de  faire « le deuil du silence ».

Si la chanteuse ne parle d’aucun dispositif de générateur de bruits contre ses acouphènes, elle explique qu’elle a appris à ne plus vivre dans le silence. Déjà à cause du bruit qu’elle entend, une sorte de chuintement, mais aussi parce qu’en tant qu’artiste, elle baigne très souvent dans la musique.

 

 

 

Commentez via Facebook