Cannes déroule le tapis rouge pour célébrer les films et soutenir la guerre en Ukraine

0
60

Après deux ans d’action à petite échelle dans l’ombre de la pandémie de COVID-19, le Festival de Cannes annuel démarre mardi sur la Côte d’Azur « dans des conditions normales » avec une sélection prometteuse de cinéma international, de mode influente et de stars redevance cinématographique.

Thierry Fremaux, le directeur du festival, a déclaré à BFMTV qu’il était ravi que le festival soit de retour sans restrictions sanitaires qui ont annulé l’édition 2020 et contraint les organisateurs à atténuer les événements en 2021. Il s’attendait à une plus grande fréquentation cette année et a déclaré qu’il y avait un « signe d’impatience, d’envie de se reconnecter » dans le monde du cinéma pour le début du festival de 12 jours du 17 au 28 mai.

La 75e édition du Festival de Cannes rend hommage à la comédie culte The Truman Show de Peter Weir, qui a inspiré l’affiche officielle du festival reprenant la scène du film avec Jim Carrey montant l’escalier peint au ciel interrogeant les frontières floues de la réalité, la fiction manipulatrice et évasion.

La programmation

Cette année, une quarantaine de films seront projetés dans les catégories officielles et non compétitives, dont un line-up impressionnant parmi Les Crimes du futur de David Cronenberg, le spectacle musical Elvis de Baz Luhrmann, Stars at Noon de Claire Denis, Décision de Park Chan-Wook to Leave et George Miller’s Three Thousand Years of Longing to Hirokazu Kore-eda’s Broker.

Le réalisateur français Michel Hazanavicius, qui a séduit le public avec le film oscarisé The Artist en 2011, ouvrira le festival avec sa comédie zombie Final Cut.

Après trois décennies, Tom Cruise, qui a fait une apparition à Cannes en 1992, montera les marches du Palais des Festivals pour Top Gun : Maverick, qui doit également être présenté en avant-première au festival. Cannes rendra également un hommage particulier à la carrière de Cruise.

Célébrer le cinéma mondial

Un autre acteur, producteur et réalisateur poids lourd d’Hollywood, Forest Whitaker, qui a joué dans Good Morning, Vietnam, Bird, The Last King of Scotland, Rogue One: A Star Wars Story, Black Panther et Panic Room, sera l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture et recevra la Palme d’or honorifique pour son travail artistique et son engagement envers les questions humanitaires.

Des gros bonnets mondiaux comme l’acteur espagnol Javier Bardem, l’acteur danois Mads Mikkelsen et l’indienne Deepika Padukone marqueront également leur présence dans la section Rendezvous et en tant que jury.

Le Cinéma du Plage en plein air ou cinéma en bord de plage sur la Croisette qui propose des projections gratuites pour les cinéphiles fêtera les 50 ans du Parrain, les 40 ans d’E.T. l’extra-terrestre, et rend hommage à l’icône française Jean-Paul Belmondo, décédé en septembre dernier, à l’acteur Gerard Philipe et au réalisateur américain Peter Bogdanovich.

Sur le plan commercial, au Marché du Film ou marché du film, l’Inde sera le « pays à l’honneur », une nouvelle catégorie qui mettra en vedette différents pays dans les prochaines éditions chaque année. Le pavillon de l’Inde se concentrera sur le positionnement de l’Inde en tant que « hub de contenu du monde ».

Soutien à l’Ukraine

Comme c’est le cas de toute l’Europe, le festival n’est pas non plus épargné par les conséquences ébranlantes de la guerre d’Ukraine. Les organisateurs de Cannes ont décidé de dénoncer les actions de la Russie en interdisant la participation des délégations officielles russes et de toute personnalité liée au gouvernement. Compte tenu de l’histoire du festival, qui « a commencé en 1939 en résistance à la dictature fasciste et nazie », les organisateurs ont mis un accent particulier sur le soutien aux films et artistes ukrainiens, indique un communiqué du Festival de Cannes.

Le dernier film du cinéaste lituanien Mantas Kvedaravicius, Mariupolis 2, a été ajouté à la liste officielle des films après l’annonce de sa mort en avril. Il a été pris en otage et tué par l’armée russe dans la ville assiégée de Marioupol. Le film, qui « montre la vie qui continue sous les bombes et révèle des images aussi tragiques qu’elles sont porteuses d’espoir », sera projeté les 19 et 20 mai. film Mariupolis 2.

Le film Est-Ouest de 1999, partiellement tourné à Kiev, sera projeté sur la plage en plein air « pour montrer notre soutien au peuple ukrainien et à ses difficultés ».

Le festival présentera également The Natural History of Destruction du cinéaste ukrainien Sergei Loznitsa basé sur des images d’archives de la Seconde Guerre mondiale lors de la projection spéciale et Butterfly Vision de Maksym Nakonechnyi sur les crimes de viol commis dans le Donbass dans la section Uncertain Regard.