25 C
France
lundi, décembre 5, 2022

s'abonner

Des dizaines de pays promettent une aide à la Moldavie lors de la conférence de Paris

Des diplomates d’environ 50 pays et institutions mobilisent de l’argent et d’autres formes de soutien pour le pays le plus pauvre d’Europe, la Moldavie, qui souffre de pannes d’électricité massives, d’importants flux de réfugiés et de menaces potentielles pour la sécurité dues à la guerre dans l’Ukraine voisine.

La conférence sur l’aide internationale de lundi à Paris vise à « une aide concrète et immédiate » à l’ex-république soviétique enclavée, selon le ministère français des Affaires étrangères.

Deux conférences précédentes pour la Moldavie cette année ont permis de récolter des centaines de millions d’euros (des centaines de millions de dollars), mais à mesure que la guerre s’éternise, ses besoins augmentent.

« Cette guerre met en danger l’approvisionnement en électricité et en gaz. Nous ne sommes pas certains de pouvoir en trouver assez… pour chauffer et éclairer nos maisons, et même si nous le faisons, les prix sont inabordables pour notre population et notre économie. Cela pourrait mettre en péril notre paix et notre sécurité sociales », a déclaré la présidente Maia Sandu aux délégués dans un discours.

« Je sais que tout le monde en Europe paie un prix très élevé pour l’énergie, mais ces mêmes prix ont un impact beaucoup plus ruineux sur notre pays et notre peuple. »

Sandu, 50 ans, éduquée à Harvard, a déclaré que la Russie poursuivait une « guerre hybride » contre son pays, qui comprenait des coupures d’énergie et le financement de groupes de protestation antigouvernementaux.

« De telles actions sont une rétribution pour la condamnation de la guerre par la Moldavie, pour notre position vis-à-vis de l’Ukraine et notre choix européen », a-t-elle ajouté.

De vastes pannes d’électricité ont temporairement frappé plus d’une demi-douzaine de villes moldaves la semaine dernière alors que l’armée russe pilonnait les infrastructures à travers l’Ukraine.

Les systèmes énergétiques de l’ère soviétique de la Moldavie restent interconnectés avec ceux de l’Ukraine, c’est pourquoi le barrage de missiles russes a déclenché l’arrêt automatique d’une ligne d’approvisionnement.

Promesse de 260 millions de dollars

Plus tôt ce mois-ci, l’Union européenne a promis 250 millions d’euros (près de 260 millions de dollars) pour aider la Moldavie après que la Russie a réduit de moitié son approvisionnement en gaz naturel.

La crise énergétique de la Moldavie s’est aggravée lorsque la Transnistrie – une région séparatiste de la Moldavie soutenue par Moscou avec une centrale électrique clé – a également coupé l’électricité dans d’autres parties du pays.

La forte hausse des coûts de l’énergie et la montée en flèche de l’inflation devraient exercer une pression énorme sur les consommateurs du pays d’environ 2,6 millions d’habitants alors que la saison froide commence à s’installer.

La Moldavie dépendait fortement de l’énergie russe avant la guerre et cherche de plus en plus à forger des liens plus étroits avec l’Occident.

Il est devenu candidat à l’adhésion à l’UE en juin, avec l’Ukraine.

« La Moldavie a de bons amis, avec lesquels nous parviendrons à surmonter les coûts dramatiques de la guerre contre l’économie et le secteur de l’énergie », a écrit dimanche en ligne Nicu Popescu, ministre moldave des Affaires étrangères. « Ensemble, nous ferons entrer la Moldavie dans l’Union européenne. »

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que Paris fournirait 100 millions d’euros supplémentaires (près de 100 millions de dollars) pour répondre aux besoins immédiats de la Moldavie.

« Nous ne devons pas céder à la fatigue (de la guerre) ou à l’idée que cela se terminera rapidement », a déclaré Macron, promettant d’aider la Moldavie à faire face à ses graves problèmes.

L’Allemagne a promis environ 32,5 millions d’euros (près de 32,5 millions de dollars) pour les énergies renouvelables, les infrastructures et l’aide aux réfugiés, ont indiqué des sources diplomatiques.

« Nous ne laisserons pas la Moldavie seule dans le froid ou l’obscurité, ni dans une récession imminente », a déclaré à la presse la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock.

La Roumanie a proposé 30 millions d’euros (près de 30 millions de dollars).

Le ministre des Affaires étrangères Bogdan Aurescu a déclaré aux journalistes que son pays avait fourni « entre 80 et 90% » des besoins en électricité du pays au cours du mois dernier.

« Nous serons aux côtés de la Moldavie non seulement pendant qu’elle traverse cet hiver difficile, mais aussi pendant qu’elle avance sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne », a déclaré Aurescu lors d’une conférence de presse lundi.

Source:

  1. https://www.aljazeera.com/
  2. Emmanuel Dunand/AFP

Related Articles

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles