Des frappes israéliennes tuent des commandants du Jihad islamique à Gaza

0
574

Au moins 12 Palestiniens, dont trois commandants du groupe militant Jihad islamique, ont été tués dans des frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza.

Les responsables palestiniens de la santé ont déclaré que trois femmes et trois enfants figuraient parmi les morts. 20 autres personnes ont été blessées.

Israël a déclaré avoir lancé une opération ciblant des militants qui représentaient une menace imminente pour ses citoyens.

Le Jihad islamique a juré de se venger et les militants basés à Gaza devraient répondre par des tirs de roquettes sur Israël.

Les correspondants disent qu’un facteur important sera la mesure dans laquelle le Hamas, qui contrôle la bande, s’y joindra.

On dit que les responsables israéliens se préparent à des jours de combats.

Quarante avions de combat et hélicoptères israéliens ont attaqué en plusieurs vagues de frappes aériennes avant l’aube à travers Gaza, frappant des maisons et provoquant la panique parmi les habitants.

Les images montraient au moins deux appartements avec leurs façades arrachées et d’autres endommagées.

L’armée israélienne a déclaré qu’en plus de viser les trois militants, ses avions ont frappé 10 sites utilisés pour fabriquer des armes et six installations militaires du Jihad islamique.

Israel kills three Islamic Jihad commanders in targeted Gaza strikes |  World News | Sky News

La branche armée du Jihad islamique, les Brigades al-Quds, a confirmé que trois commandants figuraient parmi les personnes tuées.

Il les a identifiés comme étant Jihad Shaker al-Ghannam, secrétaire du Conseil militaire des Brigades al-Qods ; Khalil Salah al-Bahtini, le commandant de sa région du Nord, et Tariq Muhammad Ezzedine, un chef de ses activités militaires en Cisjordanie occupée.

« Alors que nous pleurons nos dirigeants martyrs, ainsi que leurs épouses moudjahidines et un certain nombre de leurs enfants, nous affirmons que le sang des martyrs renforcera notre détermination », ont déclaré les Brigades al-Quds.

« Nous ne quitterons pas nos positions et la résistance continuera, si Dieu le veut. »

Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré : « Tout terroriste qui fait du mal à des citoyens israéliens le regrettera.

Le Jihad islamique est à l’origine des récents tirs de roquettes sur Israël, dont certains ont été déclenchés par la mort dans une prison israélienne d’un gréviste de la faim palestinien.

 

Source: www.bbc.com