Des requins géants parcouraient autrefois les mers, se régalant d’énormes repas

1
72

This photo provided by the Florida Museum of Natural History in August 2022, shows a Megalodon shark tooth, whose blade-like shape is ideal for preying on fleshy marine mammals, such as whales and dolphins. At around 50 feet (16 meters) from nose to tail, the megalodon was bigger than a school bus, according to a study published in the journal Science Advances on Wednesday, Aug. 17, 2022. That's about two to three times the size of today's great white shark. (Kristen Grace/Florida Museum of Natural History via AP)

This photo provided by the Florida Museum of Natural History in August 2022, shows a reconstructed jaw of Carcharocles megalodon, an extinct species of shark that lived about 23 to 3.6 million years ago. At around 50 feet (16 meters) from nose to tail, the megalodon was bigger than a school bus, according to a study published in the journal Science Advances on Wednesday, Aug. 17, 2022. That's about two to three times the size of today's great white shark. (Eric Zamora/Florida Museum of Natural History via AP)

Les requins d’aujourd’hui n’ont rien sur leurs anciens cousins. Un requin géant qui parcourait les océans il y a des millions d’années aurait pu dévorer une créature de la taille d’un épaulard en seulement cinq bouchées, selon de nouvelles recherches.

Pour leur étude publiée mercredi, les chercheurs ont utilisé des preuves fossiles pour créer un modèle 3D du mégalodon – l’un des plus grands poissons prédateurs de tous les temps – et trouver des indices sur sa vie.

À environ 50 pieds (16 mètres) du nez à la queue, le mégalodon était plus gros qu’un autobus scolaire, selon l’étude publiée dans la revue Science Advances. C’est environ deux à trois fois la taille du grand requin blanc d’aujourd’hui. La mâchoire béante du mégalodon lui permettait de se nourrir d’autres grandes créatures. Une fois qu’il a rempli son énorme estomac, il pourrait parcourir les océans pendant des mois d’affilée, suggèrent les chercheurs.

Le mégalodon était également un bon nageur : sa vitesse de croisière moyenne était plus rapide que celle des requins aujourd’hui et il aurait pu migrer facilement à travers plusieurs océans, ont-ils calculé.

« Ce serait un superprédateur qui dominerait son écosystème », a déclaré le co-auteur John Hutchinson, qui étudie l’évolution des mouvements d’animaux au Royal Veterinary College d’Angleterre. « Il n’y a rien qui lui corresponde vraiment. »

Il a été difficile pour les scientifiques d’obtenir une image claire du mégalodon, a déclaré l’auteur de l’étude Catalina Pimiento, paléobiologiste à l’Université de Zurich et à l’Université de Swansea au Pays de Galles.

Le squelette est fait de cartilage mou qui ne se fossilise pas bien, a déclaré Pimiento. Les scientifiques ont donc utilisé les rares fossiles disponibles, y compris une rare collection de vertèbres qui se trouve dans un musée belge depuis les années 1860.

Les chercheurs ont également apporté une mâchoire de dents de mégalodon, chacune aussi grosse qu’un poing humain, a déclaré Hutchinson. Des scans de grands requins blancs modernes ont aidé à étoffer le reste.

Sur la base de leur création numérique, les chercheurs ont calculé que le mégalodon aurait pesé environ 70 tonnes, soit jusqu’à 10 éléphants.

Même d’autres prédateurs de haut niveau peuvent avoir été de la viande de déjeuner pour le mégalodon, qui pourrait ouvrir sa mâchoire à près de 2 mètres de large, a déclaré Pimiento.

Les mégalodons vivaient il y a environ 23 à 2,6 millions d’années.

Étant donné que les fossiles de mégalodons sont rares, ces types de modèles nécessitent un « bond d’imagination », a déclaré Michael Gottfried, paléontologue à la Michigan State University qui n’a pas participé à l’étude. Mais il a dit que les conclusions de l’étude sont raisonnables sur la base de ce que l’on sait sur le requin géant.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here