Écoutez le nouveau single de Kendrick Lamar « The Heart Part 5 »

0
140

En ce qui concerne l’art de la narration magistrale et vivante, personne n’est plus habile que l’incroyable mastodonte du rap Kendrick Lamar. Tout au long de son mandat de rap, le joueur de 34 ans a toujours été révolutionnaire dans sa façon de se régénérer musicalement. Ses pairs peuvent s’efforcer de devenir les meilleurs paroliers du moment, mais Kendrick a toujours fait cela et plus d’année en année. Maintenant, avec son premier single solo en cinq ans, le single de retour de Kenny plein de cœur alors qu’il observe le monde qui l’entoure.

Comme on le voit dans l’annonce du cinquième album de Lamar, l’imminent « Mr Morale & The Big Steppers », et confirmé dans le clip de ce premier single, « The Heart 5 » nous présente le nouveau personnage de Kendrick, Oklama. Il existe de nombreuses théories sur le nom, y compris celle qui est une pièce de théâtre sur le nom de Barack Obama. Sur ‘The Heart Part 5’, cela semble être la meilleure définition. Sur le morceau d’échantillonnage de Marvin Gaye, Oklama joue avec le sentiment original du morceau crossover disco-y Motown de Gaye « I Want You », où – au lieu d’un amant – il veut que son « capot veuille [lui] revenir ».

Essentiellement, le retour de Lamar prend une position politique, qui est similaire à son deuxième album « To Pimp A Butterfly » – d’où la référence Obama, qui était à la Maison Blanche lors de sa sortie. Comme le 44e président, Kendrick est un orateur émotif et «The Heart Part 5» le trouve en train d’essayer de faire changer son quartier criblé de crimes: «Dans le pays où les gens blessés blessent plus de gens / Fuck callin’ it culture».

Oklama semble être la version évoluée de Kenny du «TPAB» susmentionné, où l’œil critique de Kendrick l’a aidé à voir où sa communauté est imparfaite – sur ce single, cependant, Lamar parle plus clairement et il y a encore plus d’empathie dans sa plume. Avec le rappeur jouant le rôle de soldats tombés au combat – comme son ami Nipsey Hustle, qui l’a interprété dans le clip vidéo d’accompagnement du single – « The Heart Part 5 » est tout aussi immersif qu’émotionnel : « Alors que je saigne à travers les haut-parleurs, je ressens ma présence / A mon frère, à mes enfants, je suis au Paradis ».

Dans la version finale de sa forme (il dit que ce sera son dernier album sur le label Top Dawg Entertainment), Lamar – ou Oklama – s’approprie son rôle d’aîné dans le monde du rap. Il voit son influence et veut maintenant être une voix de la raison et de la moralité, pas seulement une star du rap convoitée.