28 C
France
samedi, avril 13, 2024

s'abonner

Festival de Cannes 2023 : Todd Haynes dirige Julianne Moore et Natalie Portman dans « May December » qui part dans tous les sens

En mélangeant un fait divers à scandale, une réflexion sur le travail d’actrice et un mélodrame décalé, Todd Haynes s’emmêle les pinceaux.

On a connu Todd Haynes en meilleure forme : avec Dark Water, Carol (Prix d’interprétation féminine, Cannes 2015), ou Velvet Goldmine (Prix de la meilleure contribution artistique, Cannes 1998)… Dans May December, avec lequel il est pour la troisième fois en compétition à Cannes, le réalisateur ne tient pas ses promesses, en mettant trop de thèmes disparates dans un seul film.

Mimésis, fait divers et mélo
Célèbre actrice, Elizabeth Berry (Natalie Portman) a convaincu la star déchue Grace Atherton-Yoo (Julianne Moore) de la côtoyer pour mieux la connaître afin de l’interpréter à l’écran. Son hôte avait fait scandale il y a vingt ans pour avoir eu une relation avec Joe (Charles Melton), un garçon de 13 ans. Ils sont aujourd’hui mariés, mais une attirance irrépressible va pousser Elizabeth dans les bras de Joe.

Todd Haynes dit avoir voulu traiter dans May December du thème de la mimésis, du jeu de miroir qui s’effectue entre l’acteur et son rôle. Vaste sujet qui se suffirait à lui-même. Mais il prend comme point de départ l’affaire de la professeure de mathématique Mary Kay Letourneau qui a été condamnée en 1997 aux Etats-Unis pour avoir eu des rapports sexuels avec un de ses élèves de 12 ans, qu’elle a épousé plus tard.Cet autre sujet aurait bien été suffisant pour un seul film. Il poursuit ensuite son intrigue avec la relation entre Elizabeth et Joe. Cela fait beaucoup.

Second degré
Si la rencontre entre Julianne Moore et Natalie Portman est une bonne idée et fonctionne à l’écran, rappelons que la première avait un rôle assez similaire dans Maps to the Stars de David Cronenberg qui lui a valu le prix d’interprétation féminine cannois en 2014. Le film n’en demeure pas moins, hormis sa surcharge thématique, très dialogué, et se prêterait comme nombre de films, et pas seulement cannois, plus au théâtre qu’au cinéma.

Todd Haynes n’en demeure pas moins cinéaste et peaufine toujours une image soignée, tout en s’efforçant tant bien que mal à donner du rythme à ses dialogues. Le meilleur vient de ses derniers, puisqu’ils dominent le film, imprégnés d’un second degré pince sans rire parfois savoureux. Des lourdeurs métaphoriques, comme la chrysalide, symbole de la métamorphose de Joe, ou le serpent, qui évoque la sexualité, empèsent toutefois le film. Même les incondionnels de Haynes rencontrés sur la Croisette estiment le film comme mineur, point sur lequel nous les rejoignons.

La fiche
Genre : Drame
Réalisateur : Todd Haynes
Acteurs : Natalie Portman, Julianne Moore, Charles Melton
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h53
Sortie : prochainement
Distributeur : ARP Sélection

Synopsis : Pour préparer son nouveau rôle, une actrice célèbre vient rencontrer celle qu’elle va incarner à l’écran, dont la vie sentimentale a enflammé la presse à scandale et passionné le pays 20 ans plus tôt.

 

Source: www.francetvinfo.fr

Related Articles

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles