Impact économique du Covid 19 sur les industries et le secteur privé

0
82

Les mesures sanitaires prises en raison du Covid 19 font que plusieurs secteurs de travail ferment obligatoirement leurs portes. Plusieurs zones industrielles en sont victimes. Le secteur privé en a fait également les frais. Les conséquences sont très palpables, notamment au niveau économique, ce qui a d’ailleurs bouleversé la vie de plusieurs pays du monde.

Un déficit économique sur certaines industries

Le secteur industriel traverse la crise économique du siècle depuis le Covid 19. Les changements se sont opérés depuis la mise en place des mesures à respecter. L’effet du confinement partiel a réduit de moitié les productions. Avec le confinement total et la fermeture des frontières, la vie économique des industries a basculé, emportant avec elle des effets néfastes sur le secteur industriel.

Une économie en baisse sur l’industrie automobile, du transport et de la métallurgie

  • Le secteur industriel automobile a dû stopper ses démarches en approvisionnement à cause du Covid. Le marché automobile est en baisse, car la demande et la production tournent au ralenti. Face à la limite du personnel, l’industrie automobile perd de son dynamisme, et finit par se retrouver à un niveau économique très bas. L’industrie métallurgique, l’industrie sidérurgique et de l’aluminium sont relativement concernées
  • Le transport terrestre, aérien et maritime subit les mêmes problèmes économiques. La fermeture des frontières nationales et internationales ne permet plus le libre déplacement dans l’industrie du transport.

L’industrie artistique et culturelle immobilisée

Le secteur évènementiel et culturel fait partie des facteurs de croissance de l’économie du pays. Les effets de la crise sanitaire ont basculé le développement des activités. Les évènements festifs, la création et la production de biens, ainsi que les animations culturelles se sont retirés du monde économique. La production artistique, culturelle et patrimoniale dégringole.L’économie du pays court une fois de plus à sa perte en affectant entre autres le secteur touristique.

Des industries rescapées

Certaines industries sont restées stabilisées depuis le Covid, à savoir l’industrie pharmaceutique, agricole, chimique et le complexe agro-industriel. La production étantplus ou moins gérée sur le local, les activités ont pu garder un niveau économique plus stable. Les ressources ont su compléter les besoins, malgré la pénurie passagère de certains produits.

Des conséquences palpables sur le secteur privé

L’autonomie du secteur privé affecte totalement le milieu économique depuis le Covid 19. Les entreprises, les organismes, les institutions, les coopératives et les associations relèvent du secteur privé, quel que soit le secteur d’activités concerné. L’arrêt de la plupart des services a provoqué un chômage technique considérable, et donc une économie défaillante.

Notons par contre une stabilité économique au niveau des organismes financiers qui forment une nécessité indispensable dans la vie du pays. Même cas pour les secteurs agroalimentaire et pharmaceutique qui restent actifs pour la production des denrées adéquates. L’économie connaît même un essor à ce niveau, vu que l’inflation des prix sur le marché ne subit pas toujours de contrôle systématique. Les besoins des consommateurs se multiplient au profit des producteurs. L’économie passe à un degré plus élevé jusqu’à ce que toutes les activités  reprennent leur cours normal.

 

Commentez via Facebook