Kamala Harris fait l’éloge de l’alliance entre les États-Unis et la Corée du Nord.

0
155
Nostress Media Ltd

La vice-présidente Kamala Harris a commis une gaffe malheureuse lors de son discours dans la zone démilitarisée (DMZ) de la péninsule coréenne jeudi, affirmant que les États-Unis avaient une « alliance solide » avec « la République de Corée du Nord ».

« C’est une alliance forte et durable », a-t-elle ajouté, voulant faire référence à la République de Corée, qui est le nom officiel de la Corée du Sud.

Nostress Media Ltd

La vice-présidente a ensuite poursuivi ses remarques en professant les États-Unis. soutien à la défense de la Corée du Sud contre le gouvernement nord-coréen de plus en plus agressif.

« Je ne saurais trop dire que l’engagement des États-Unis dans la défense de la République de Corée est inébranlable et que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’il ait un sens de toutes les manières que les mots suggèrent », a déclaré Harris. a dit.

Vice President Kamala Harris and South Korea President Yoon Suk Yeol condemned North Korea's ballistic missile launches and discussed response to potential future provocations, according to a White House readout of the meeting between the two leaders.

 

La vice-présidente Kamala Harris a commis une gaffe malheureuse lors de son discours dans la zone démilitarisée (DMZ) de la péninsule coréenne jeudi, affirmant que les États-Unis avaient une « alliance solide » avec « la République de Corée du Nord ».

« C’est une alliance forte et durable », a-t-elle ajouté, voulant faire référence à la République de Corée, qui est le nom officiel de la Corée du Sud.

La vice-présidente a ensuite poursuivi ses remarques en professant les États-Unis. soutien à la défense de la Corée du Sud contre le gouvernement nord-coréen de plus en plus agressif.

« Je ne saurais trop dire que l’engagement des États-Unis dans la défense de la République de Corée est inébranlable et que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’il ait un sens de toutes les manières que les mots suggèrent », a déclaré Harris. a dit.

Vice President Kamala Harris looks towards the north side of the border at the Demilitarized Zone in Paju, South Korea, on Thursday.

 

Cette visite intervient un jour après que la Corée du Nord a tiré un troisième missile balistique dans la mer dans un acte de provocation de Kim Jong-un. Le pays a déjà tiré deux missiles balistiques à courte portée pendant le séjour de Harris au Japon.

La Corée du Nord a également fait un geste similaire en juin en tirant trois missiles avant la visite du président Biden à Séoul ce mois-là.

Harris a condamné le « programme d’armement illicite » de la Corée du Nord lors d’un discours prononcé mercredi à United States Fleet Activities Yokosuka, une base navale américaine.

Vice President Kamala Harris shakes hands with South Korea's President Yoon Suk-yeol before their bilateral meeting in Seoul on Thursday.

 

Jean-Pierre a déclaré que le test de missile de la Corée du Nord n’était « pas inhabituel » mercredi, tout en affirmant qu’il ne dissuaderait pas Harris de se rendre dans la DMZ.

« Comme vous le savez, la Corée du Nord a l’habitude de faire ce type de tests », a-t-elle déclaré.

 

North Korea fired two short-range ballistic missiles into waters off its east coast, ramping up tensions a day before Vice President Kamala Harris' visit to the demilitarized zone that divides the two Koreas. 

 

Des militants sud-coréens ont été vus protestant contre la visite de Harris près du bureau présidentiel à Séoul jeudi. Les manifestants portaient des masques montrant les visages de Harris et du président Yoon alors qu’ils manifestaient contre l’alliance américano-sud-coréenne.

La visite de Harris a également attiré les critiques des républicains qui affirment qu’elle a négligé la crise des migrants à la frontière américano-mexicaine.

 

Activists wear masks showing the faces of Vice President Kamala Harris and South Korean President Yoon Suk-yeol during a protest against Harris' visit and the South Korea-U.S. alliance near the Presidential Office in Seoul on Thursday.

 

Après la visite de la DMZ, Harris a quitté la base aérienne d’Osan pour retourner à Joint Base Andrews dans le Maryland.

Nostress Media Ltd