L’artiste anciennement connu sous le nom de Kanye West a légalement changé son nom en Ye.

Deux mois après avoir demandé légalement de changer son nom de Kanye Omari West en Ye (prononcé « yay »), citant des « raisons personnelles », la juge de la Cour supérieure de Los Angeles, Michelle Williams, a accédé à la demande, ce qui signifie que le rappeur n’aura plus de prénom. Ni nom de famille. En 2018, à l’occasion de la sortie de son album Ye, Kanye West avait donné un premier élément de réponse concernant ce surnom. « Je crois que ‘Ye’ est le mot le plus couramment utilisé dans la Bible. Dans la Bible, cela signifie ‘toi’. Alors, je suis ‘toi’. Et je suis ‘nous’. On est passé de Kanye, qui signifie l’unique, à Ye, qui est le reflet de nos bons et nos mauvais côté, de notre confusion, tout. C’est plus le reflet de ce que nous sommes ». Selon l’agence de presse Associated Press, le rappeur et producteur a déposé des documents juridiques le 11 août 2021 devant la Cour supérieure de Los Angeles demandant de changer son nom complet.

West est connu de Ye depuis plusieurs années, annonçant sur Twitter en 2018 que c’était ainsi qu’il voulait être connu à l’avenir. « L’être officiellement [sic] connu sous le nom de Kanye West. Je suis YE », a-t-il écrit dans un tweet sur la plateforme le 29 septembre 2018. Plus tôt cette année-là, en juin, West avait sorti son huitième album studio, également intitulé Ye. Sur Twitter, son nom est également simplement « Ye ».

Au cours d’une interview le même mois, West a également expliqué les origines de son nom, reconnaissant comment ses croyances chrétiennes ont influencé l’album, et plus tard son choix de nom réel. « Je crois que « vous » est le mot le plus couramment utilisé dans la Bible, et dans la Bible, cela signifie« vous ». Alors je suis toi, je suis nous, c’est nous. Cela est passé de Kanye, qui signifie le seul, à juste Ye – juste étant le reflet de notre bien, de notre mal, de notre confusion, de tout.

La nouvelle du changement de nom de West est intervenue quelques jours avant que l’homme de 44 ans ne sorte son 10e album Donda, du nom de sa défunte mère. West a organisé des soirées d’écoute dans les stades avant la sortie, dont certaines ont été suivies par ses quatre enfants et Kim Kardashian, dont il s’est séparé plus tôt cette année. L’ancien couple est actuellement en instance de divorce.

Les troubles bipolaires de Kanye West inquiètent

Depuis sa candidature farfelue à la Maison Blanche à l’été 2020, le rappeur a enchaîné les frasques. Après son meeting de campagne décousu où il a fini en larmes, début juillet 2020, c’est sur Twitter qu’il avait décidé de s’exprimer dans une série de tweets tout aussi étranges (et supprimés depuis). Dans ces messages, il expliquait que la famille de sa femme, Kim Kardashian, tentait de faire intervenir des médecins pour le soigner.

Après avoir surnommé Kris Jenner, sa belle-mère, « Kris Jong-un », faisant référence au leader nord-coréen, Kanye West sous-entendait que Kim Kardashian l’aurait trompé. « J’essaye de divorcer de Kim depuis qu’elle a rencontré Meek (Meek Mill, un rappeur américain ndlr.) au Waldorf pour parler ‘réforme des prisons' », écrivait-il sur Twitter, exprimant son refus que sa belle mère, Kris Jenner, s’approche de ses quatre enfants, North, Saint, Chicago et Psalm. Une nouvelle sortie qui avait inquiété sur la santé mentale de Kanye West, qui souffre de troubles bipolaires. Après l’avoir lui-même diagnostiqué dans son album Ye sorti en 2018, il avait expliqué en 2019 que cette maladie provoquait chez lui des délires paranoïaques. Les personnes atteintes de troubles bipolaires alternent entre des phases maniaques, un état d’excitation psychique élevé et des phases dépressives. Une maladie héréditaire qui se traite grâce à des médicaments régulant les humeurs des patients, comme le lithium.

Commentez via Facebook