27 C
France
lundi, septembre 26, 2022

s'abonner

La Russie accuse l’Ukraine de la mort d’un nationaliste dans l’attentat à la voiture piégée

La principale agence de contre-espionnage russe a accusé lundi les services d’espionnage ukrainiens d’avoir organisé le meurtre de la fille d’un idéologue nationaliste russe de premier plan dans un attentat à la voiture piégée juste à l’extérieur de Moscou.

Daria Dugina, la fille de 29 ans d’Alexander Dugin, philosophe, écrivain et théoricien politique que certains en Occident ont décrit comme « le cerveau de Poutine », est décédée lorsqu’un explosif placé dans son SUV a explosé alors qu’elle conduisait samedi soir.

Le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie, la principale agence qui a succédé au KGB, a déclaré que le meurtre de Dugina avait été « préparé et perpétré par les services spéciaux ukrainiens ».

Dans une lettre exprimant ses condoléances à Dugin et à sa femme qui a été publiée par le Kremlin, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé le meurtre « cruel et traître » de Dugina, la saluant comme une « personne brillante et talentueuse avec un vrai cœur russe – gentil, aimant , réactif et ouvert.

Poutine a ajouté que Dugina a « honnêtement servi le peuple et la patrie, prouvant ce que cela signifie d’être un patriote de la Russie avec ses actes ».

Dimanche, le conseiller présidentiel ukrainien Mykhailo Podolyak a nié toute implication ukrainienne dans le meurtre.

Dans la déclaration de lundi, le FSB a accusé une citoyenne ukrainienne, Natalya Vovk, d’avoir perpétré le meurtre puis de fuir la Russie vers l’Estonie.

In this handout photo taken from video released by Investigative Committee of Russia on Sunday, Aug. 21, 2022, investigators work on the site of explosion of a car driven by Daria Dugina outside Moscow. Daria Dugina, the daughter of Alexander Dugin, the Russian nationalist ideologist often called "Putin's brain", was killed when her car exploded on the outskirts of Moscow, officials said Sunday. The Investigate Committee branch for the Moscow region said the Saturday night blast was caused by a bomb planted in the SUV driven by Daria Dugina.(Investigative Committee of Russia via AP)In this handout photo taken from video released by Investigative Committee of Russia on Sunday, Aug. 21, 2022, investigators work on the site of explosion of a car driven by Daria Dugina outside Moscow. Daria Dugina, the daughter of Alexander Dugin, the Russian nationalist ideologist often called "Putin's brain", was killed when her car exploded on the outskirts of Moscow, officials said Sunday. The Investigate Committee branch for the Moscow region said the Saturday night blast was caused by a bomb planted in the SUV driven by Daria Dugina. (Investigative Committee of Russia via AP)Russian President Vladimir Putin attends a meeting via teleconference call, in Moscow, Russia, Monday, Aug. 22, 2022. (Pavel Byrkin, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)
Le FSB a déclaré que Vovk était arrivée en Russie en juillet avec sa fille de 12 ans et avait loué un appartement dans l’immeuble où habitait Dugina pour la suivre. Il a déclaré que Vovk et sa fille étaient à un festival nationaliste, auquel Alexander Dugin et sa fille ont assisté juste avant le meurtre.

L’agence a déclaré que Vovk et sa fille avaient quitté la Russie pour l’Estonie après le meurtre de Dugina, en utilisant une plaque d’immatriculation différente pour leur sortie du pays.

Dans une déclaration publiée par un proche collaborateur, Dugin a décrit sa fille comme une « étoile montante » qui a été « traîtreusement tuée par des ennemis de la Russie ».

« Nos cœurs aspirent non seulement à la vengeance et aux représailles, ce serait trop mesquin, pas dans le style russe », a écrit Dugin. « Nous n’avons besoin que de la victoire. »

Dugin a été un partisan éminent du concept de «monde russe», une idéologie spirituelle et politique qui met l’accent sur les valeurs traditionnelles, la restauration de l’influence mondiale de la Russie et l’unité de tous les Russes ethniques à travers le monde. Il a soutenu avec véhémence la décision du président russe Vladimir Poutine d’envoyer des troupes en Ukraine et a exhorté le Kremlin à intensifier ses opérations dans le pays.

L’attentat à la voiture piégée, inhabituel pour Moscou depuis les guerres de gangs des turbulentes années 1990, a déclenché des appels de nationalistes russes à répondre en intensifiant les frappes contre l’Ukraine.

L’explosion a eu lieu alors que la fille de Dugin revenait d’un festival culturel auquel elle avait assisté avec lui. Les médias russes ont cité des témoins disant que le SUV appartenait à Dugin et qu’il avait décidé à la dernière minute de voyager dans un autre véhicule.

Dimanche, Denis Pushilin, chef de la « République populaire de Donetsk » soutenue par la Russie dans l’est de l’Ukraine, a rapidement imputé l’explosion aux « terroristes du régime ukrainien, qui tentaient de tuer Alexander Dugin ».

Bien que les liens exacts de Dugin avec Poutine ne soient pas clairs, le Kremlin fait fréquemment écho à la rhétorique de ses écrits et de ses apparitions à la télévision d’État russe. Il a contribué à populariser le concept de « Novorossiya » ou « Nouvelle Russie » que la Russie a utilisé pour justifier l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014 et son soutien aux rebelles séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

Dugin, qui a été giflé par les sanctions des États-Unis et de l’Union européenne, a promu la Russie comme un pays de piété, de valeurs traditionnelles et de leadership autoritaire, et a parlé avec dédain des valeurs libérales occidentales.

Sa fille a exprimé des opinions similaires et était apparue comme commentatrice sur la chaîne de télévision nationaliste Tsargrad, où Dugin avait été rédactrice en chef.

Dugina elle-même a été sanctionnée par les États-Unis en mars pour son travail en tant que rédactrice en chef de United World International, un site Web que les États-Unis ont décrit comme une source de désinformation. L’annonce des sanctions citait un article de United World de cette année qui affirmait que l’Ukraine « périrait » si elle était admise à l’OTAN.

Lors d’une apparition à la télévision russe jeudi dernier, Dugina a déclaré : « Les Occidentaux vivent dans un rêve, dans un rêve que leur a donné l’hégémonie mondiale ». Elle a qualifié l’Amérique de « société zombie » dans laquelle les gens s’opposaient à la Russie mais ne pouvaient pas la trouver sur une carte.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles