La sécheresse européenne assèche les rivières, tue les poissons et ratatine les récoltes

10
111

Autrefois, une rivière la traversait. Aujourd’hui, de la poussière blanche et des milliers de poissons morts recouvrent la large tranchée qui serpente au milieu des rangées d’arbres dans la région française de la Bourgogne dans ce qui était la rivière Tille dans le village de Lux.

FILE - Boats lay on the dried lake bed in a port in Velence, Hungary, Thursday, Aug. 11, 2022. An unprecedented drought is afflicting nearly half of the European continent, damaging farm economies, forcing water restrictions and threatening aquatic species. Water levels are falling on major rivers such as the Danube, the Rhine and the Po. (AP Photo/Anna Szilagyi, File)

A sign on a fence near the dried-up river Tille says 'Swimming is Forbidden' in Lux, France, Tuesday Aug. 9, 2022. Burgundy, home to the source of the Seine River which runs through Paris, normally is a very green region. This year, grass turned yellow, depriving livestock from fresh food, and tractors send giant clouds of dust in the air as farmers work in their dry fields. (AP Photo/Nicholas Garriga)

FILE - A view of a dry lake bed near the village of Conoplja, 150 kilometers north-west of Belgrade, Serbia, Tuesday, Aug. 9, 2022. Water shortages reduced Serbia's hydropower production. (AP Photo/Darko Vojinovic, File)

A tractor throws up a cloud of dust as it works in a sun-dried field in Til-Chatel, France, Tuesday Aug. 9, 2022. Burgundy, home to the source of the Seine River which runs through Paris, normally is a very green region. This year, grass turned yellow, depriving livestock from fresh food, and tractors send giant clouds of dust in the air as farmers work in their dry fields. (AP Photo/Nicholas Garriga)

FILE - Wilted sunflowers in a field near the village of Conoplja, 150 kilometers north-west of Belgrade, Serbia, Tuesday, Aug. 9, 2022. Drought in Serbia have led to forecasts for this year's harvests being reduced. An unprecedented drought is afflicting nearly half of the European continent, damaging farm economies, forcing water restrictions and threatening aquatic species. Water levels are falling on major rivers such as the Danube, the Rhine and the Po. (AP Photo/Darko Vojinovic, File)

Dead fish lay on the dried-up bed of the river Tille in Lux, France, Tuesday Aug. 9, 2022. Burgundy, home to the source of the Seine River which runs through Paris, normally is a very green region. This year, grass turned yellow, depriving livestock from fresh food, and tractors send giant clouds of dust in the air as farmers work in their dry fields. (AP Photo/Nicholas Garriga)

Des réservoirs secs et fissurés en Espagne à la baisse des niveaux d’eau sur les grandes artères comme le Danube, le Rhin et le Pô, une sécheresse sans précédent frappe près de la moitié du continent européen. Il nuit aux économies agricoles, impose des restrictions d’eau, provoque des incendies de forêt et menace les espèces aquatiques.

Il n’y a pas eu de précipitations significatives depuis près de deux mois en Europe occidentale, centrale et méridionale. Et la période sèche devrait se poursuivre dans ce que les experts disent être la pire sécheresse depuis 500 ans.

Le changement climatique exacerbe les conditions car les températures plus chaudes accélèrent l’évaporation, les plantes assoiffées absorbent plus d’humidité et la réduction des chutes de neige en hiver limite les réserves d’eau douce disponibles pour l’irrigation en été. L’Europe n’est pas seule dans la crise, avec des conditions de sécheresse également signalées en Afrique de l’Est, dans l’ouest des États-Unis et dans le nord du Mexique.

Alors qu’il se promenait dans le lit de la rivière de 15 mètres de large (50 pieds de large) à Lux, Jean-Philippe Couasné, technicien en chef à la Fédération locale de pêche et de protection du milieu aquatique, a répertorié les espèces de poissons qui étaient mortes dans le Tille.

« C’est déchirant », a-t-il déclaré. «En moyenne, environ 8 000 litres (environ 2 100 gallons) coulent par seconde. … Et maintenant, zéro litre.

Dans certaines zones en amont, certaines truites et autres espèces d’eau douce peuvent s’abriter dans des bassins via des échelles à poissons. Mais de tels systèmes ne sont pas disponibles partout.

Sans pluie, la rivière « continuera à se vider. Et oui, tous les poissons mourront. … Ils sont piégés en amont et en aval, il n’y a pas d’eau qui entre, donc le niveau d’oxygène continuera de diminuer à mesure que le volume (d’eau) diminuera », a déclaré Couasné. « Ce sont des espèces qui vont progressivement disparaître. »

Jean-Pierre Sonvico, le chef régional de la fédération, a déclaré que détourner le poisson vers d’autres rivières n’aidera pas car ces cours d’eau sont également touchés, ce qui entraînera une surpopulation et davantage de décès.

« Oui, c’est dramatique car qu’est-ce qu’on peut faire ? Rien », a-t-il dit. « Nous attendons, espérons des orages avec de la pluie, mais les orages sont très locaux, donc nous ne pouvons pas compter dessus. »

Le Centre commun de recherche de la Commission européenne a averti cette semaine que les conditions de sécheresse vont empirer et toucher potentiellement 47 % du continent.

Andrea Toreti, chercheur principal à l’Observatoire européen de la sécheresse, a déclaré qu’une sécheresse en 2018 était si extrême qu’il n’y a pas eu d’événements similaires au cours des 500 dernières années, « mais cette année, je pense, c’est vraiment pire ».

Pour les trois prochains mois, « nous constatons toujours un risque très élevé de conditions sèches en Europe occidentale et centrale, ainsi qu’au Royaume-Uni », a déclaré Toreti.

La situation actuelle est le résultat de longues périodes de temps sec causées par des changements dans les systèmes météorologiques mondiaux, a déclaré le météorologue Peter Hoffmann de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact climatique près de Berlin.

« C’est juste qu’en été, nous le ressentons le plus », a-t-il déclaré. « Mais en fait, la sécheresse s’accumule tout au long de l’année. »

Le changement climatique a atténué les différences de température entre les régions, sapant les forces qui animent le courant-jet, qui apporte normalement un temps atlantique humide en Europe, a-t-il déclaré.

Un courant-jet plus faible ou instable peut entraîner l’arrivée d’air exceptionnellement chaud en Europe depuis l’Afrique du Nord, entraînant de longues périodes de chaleur. L’inverse est également vrai, lorsqu’un vortex polaire d’air froid de l’Arctique peut provoquer des conditions de gel loin au sud de l’endroit où il atteindrait normalement.

Hoffmann a déclaré que les observations de ces dernières années se situaient toutes à l’extrémité supérieure de ce que prédisaient les modèles climatiques existants.

La sécheresse a poussé certains pays européens à imposer des restrictions sur l’utilisation de l’eau, et la navigation est menacée sur le Rhin et le Danube.

Le Rhin pourrait atteindre des niveaux bas critiques dans les prochains jours, rendant de plus en plus difficile le transport de marchandises – notamment le charbon et l’essence. Sur le Danube, les autorités serbes ont commencé à draguer du sable pour approfondir la voie navigable et assurer la bonne circulation des navires.

Dans la Hongrie voisine, de larges parties du populaire lac Velence, près de Budapest, se sont transformées en plaques de boue séchée, échouant de petits bateaux. Des équipements d’aération et de circulation d’eau ont été installés pour protéger la faune, mais la qualité de l’eau s’est détériorée au point qu’une interdiction de baignade a été imposée sur une plage le week-end.

Des tronçons du Pô, le plus long fleuve d’Italie, sont si bas que les péniches et les bateaux qui ont coulé il y a des décennies refont surface.

La sécheresse a également touché le sud de l’Angleterre, qui n’a reçu que 10 % de ses précipitations moyennes en juillet. Les pompiers luttent contre un nombre sans précédent de feux d’herbe et les habitants de plusieurs régions ont été interdits d’arroser leurs pelouses.

L’organisme de bienfaisance Rivers Trust a déclaré que les ruisseaux de craie d’Angleterre – qui permettent aux sources souterraines de bouillonner à travers la couche spongieuse de roche – s’assèchent, mettant en danger la faune aquatique comme les martins-pêcheurs et la truite.

Même dans des pays comme l’Espagne et le Portugal, qui sont habitués à de longues périodes sans pluie, les conséquences sont majeures. Dans la région espagnole d’Andalousie, certains producteurs d’avocats ont dû sacrifier des centaines d’arbres pour en sauver d’autres du flétrissement, le réservoir de Vinuela dans la province de Malaga étant tombé à seulement 13 % de sa capacité, en baisse de 55 % par rapport à il y a un an.

Certains agriculteurs européens utilisent l’eau du robinet pour leur bétail dans les zones où les étangs et les ruisseaux se sont asséchés, en utilisant jusqu’à 100 litres (26 gallons) par jour et par vache.

Dans la Bourgogne normalement verte, qui abrite la source de la Seine à Paris, l’herbe est devenue jaune-brun et les tracteurs soulèvent des nuages ​​​​de poussière géants.

Baptiste Colson, qui possède des vaches laitières et cultive des cultures fourragères dans le village de Moloy, a déclaré que ses animaux souffraient de la sécheresse, la qualité et la quantité du lait diminuant.

Le chef du syndicat local des Jeunes Agriculteurs, âgé de 31 ans, a déclaré qu’il avait été contraint de puiser dans son approvisionnement d’hiver en fourrage en août.

« C’est la plus grande préoccupation », a déclaré Colson.

La production de maïs de l’UE devrait être inférieure de 12,5 millions de tonnes à l’année dernière et la production de tournesol devrait être inférieure de 1,6 million de tonnes, selon un rapport de S&P Global Commodity Insights.

Colson s’attend à une baisse d’au moins 30 % du rendement du maïs, un problème majeur pour l’alimentation de ses vaches.

« Nous savons que nous devrons acheter de la nourriture … pour que les vaches puissent continuer à produire du lait », a-t-il déclaré. « D’un point de vue économique, le coût sera élevé. »

Dana Beltaji et Jill Lawless à Londres, Frank Jordans à Berlin, Barry Hatton à Lisbonne, Portugal, Ciarán Giles à Madrid, Dusan Stojanovic à Belgrade, Serbie et Bela Szandelszky à Budapest, Hongrie, ont contribué à ce rapport.

10 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here