26 C
France
mercredi, septembre 28, 2022

s'abonner

Le dollar américain atteint un nouveau sommet en 20 ans alors que la Russie appelle des réservistes

Le dollar américain a atteint un nouveau sommet en deux décennies mercredi après que la Russie a déclaré qu’elle mobilisait 300 000 réservistes militaires dans une escalade de la guerre en Ukraine.

Dans une allocution nationale télévisée mercredi, le président Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle immédiate des citoyens russes et menacé d’utiliser « tous les moyens à notre disposition » pour défendre la Russie « et notre peuple ». Il a également fait référence à l’utilisation potentielle d’armes nucléaires.

Le discours a poussé le billet vert en hausse de 0,4 % par rapport à un panier de principales devises à son plus haut niveau depuis 2002. Les investisseurs recherchent souvent un refuge sûr dans les actifs en dollars américains en période de tension géopolitique.

Les prix du pétrole ont également bondi. Les contrats à terme sur le Brent, la référence mondiale, ont gagné 2,5 %, passant juste en dessous de 93 dollars le baril.
Les actions russes ont chuté de 3,5% mercredi après l’annonce, ajoutant aux lourdes pertes subies mardi après que Poutine a menacé d’organiser des référendums pour annexer des parties de l’Ukraine encore occupées par les forces russes. Le rouble a également chuté de près de 3 % par rapport au dollar américain.

Les actions asiatiques ont reculé. Alors que les indices en Europe ont initialement chuté, ils étaient pour la dernière fois stables ou légèrement plus élevés dans les échanges du matin avant la dernière annonce politique de la Réserve fédérale.

L’euro a d’abord chuté de 0,7 % pour atteindre 98 cents (0,97 $) par rapport au dollar américain, mais a depuis augmenté. La monnaie, utilisée par 19 pays européens, a chuté sous le dollar fin août, secouée par la flambée de l’inflation et la crise énergétique déclenchée par l’invasion russe de l’Ukraine en février.

La livre sterling a chuté de 0,4 % par rapport au dollar américain pour s’établir juste au-dessus de 1,13 $, l’amenant à un nouveau plus bas en 37 ans, avant de se redresser légèrement.

La guerre a ajouté au stress des investisseurs, car elle rend plus difficile la prévision du moment où l’inflation se calmera et pourrait pousser les banques centrales à maintenir une stratégie agressive plus longtemps.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles