Les nombreux hommages de la reine Elizabeth aux victimes du 11 septembre comprenaient un voyage en 2010 à Ground Zero à New York

0
146
Nostress Media Ltd

La reine Elizabeth d’Angleterre décédé jeudi à l’âge de 96 ans, s’est rendu à New York en 2010 pour honorer les victimes du 11 septembre, ce qui représentait l’un des nombreux hommages que le défunt monarque a rendus aux personnes touchées par l’attaque terroriste au fil des ans.

Après avoir prononcé un discours de huit minutes aux Nations Unies en La partie basse de Manhattan Sept. Le 11 décembre 2010, la reine Elizabeth s’est rendue en cortège de police à Ground Zero et a déposé une couronne sur le site où se trouvait autrefois la tour sud avant de saluer les familles des victimes et les premiers intervenants.

Nostress Media Ltd

La reine Elizabeth s’est ensuite rendue à proximité de Hanover Square, où elle a officiellement ouvert le British Garden en hommage aux 67 citoyens britanniques décédés le 11 septembre.

Glenn Guzi, un responsable de l’autorité portuaire et ami de la famille royale, a escorté la reine Elizabeth à Ground Zero ce jour-là et a déclaré à Fox News Digital qu’elle et son mari étaient “tellement émus” lors de la visite et “ont profondément compris l’énormité de ce qui s’est passé”.

 

La reine Elizabeth II coupe un ruban lors de l'ouverture du British Garden à Hanover Square le 6 juillet 2010, à New York, en mémoire des Britanniques décédés au World Trade Center le 6 septembre 2010.  11, 2001.

 

“Ils étaient là uniquement pour montrer leur soutien aux familles”, a déclaré Guzi. “Il était important pour elle que cette visite ne soit pas une visite de ‘chef d’Etat’. Tout l’accent était mis sur les membres de la famille et premiers intervenants. Elle a passé pas mal de temps à parler avec les familles.

“Elle a passé du temps avec les jeunes dont les parents avaient été perdus et beaucoup de temps à parler avec les premiers intervenants et à vraiment montrer son appréciation pour ce qu’ils font chaque jour.”

Guzi a expliqué à Fox News Digital que la “capacité de connexion” de la reine Elizabeth avec les gens était “énorme” et qu’elle était “très terre à terre” avec tous ceux qu’elle rencontrait.

“L’être humain qu’elle était était une personne très aimante, attentionnée, curieuse, brillante et drôle”, a déclaré Guzi. “Elle ne se prenait pas au sérieux, mais elle prenait son travail au sérieux. La connexion la plus importante était avec de vraies personnes, pas avec des dirigeants mondiaux, et sa capacité à se connecter était incroyable.”

En 2001, le lendemain de l’attaque terroriste, la reine Elizabeth a rompu la tradition en modifiant la cérémonie de la relève de la garde pour inclure la lecture de la “bannière étoilée” devant une foule d’environ 3 000 personnes à l’extérieur. Le palais de Buckingham.

La reine Elizabeth a résisté à la tradition pour la deuxième fois en se joignant au chant et a pu être vue en train d’essuyer une larme pendant le service émotionnel.

Dix jours après l’attaque, la reine Elizabeth a de nouveau attiré l’attention sur les victimes du 11 septembre en les mentionnant dans des remarques lues à haute voix dans un New York City offices religieux.

La reine Elizabeth II visite le World Trade Center le 6 juillet 2010 à New York.

 

“Ce sont des moments sombres et déchirants pour les familles et les amis de ceux qui sont portés disparus ou qui ont souffert de l’attaque – beaucoup d’entre vous ici aujourd’hui”, a déclaré la reine dans des remarques prononcées par le ambassadeur britannique à Washington, Sir Christopher Meyer, lors d’un service de prière à l’église St. Thomas de New York le 29 septembre. 21, 2001.

“Mes pensées et mes prières sont avec vous tous maintenant et dans les jours difficiles à venir. Mais rien de ce qui peut être dit ne peut commencer à enlever l’angoisse et la douleur de ces moments. Le chagrin est le prix que nous payons pour l’amour.”

Lors de son discours de Noël en décembre de la même année, la reine Elizabeth a de nouveau mentionné les victimes du 11 septembre.

 

La reine Elizabeth II est accueillie par le maire de New York, Michael Bloomberg, au World Trade Center, le 6 juillet 2010, à New York.

“Les attentats terroristes au États-Unis Le mois de septembre dernier nous a fait prendre conscience de la douleur et du chagrin des gens ordinaires du monde entier qui se retrouvent innocemment pris dans un tel mal”, a-t-elle déclaré.

En 2021, la reine Elizabeth a de nouveau joué l’hymne national des États-Unis au château de Windsor à l’occasion du 20e anniversaire de l’attaque et a adressé un message de soutien au président Biden.

“Alors que nous marquons le 20e anniversaire des terribles attentats contre 11 septembre 2001mes pensées et mes prières – et celles de ma famille et de toute la nation – restent avec les victimes, les survivants et les familles touchées, ainsi qu’avec les premiers intervenants et les secouristes appelés au travail ce jour-là », a écrit la reine Elizabeth.

“Ma visite sur le site du World Trade Center en 2010 reste gravée dans ma mémoire. Cela me rappelle qu’alors que nous rendons hommage à ceux de nombreuses nations, confessions et origines qui ont perdu la vie, nous rendons également hommage à la résilience et à la détermination de les communautés qui se sont unies pour reconstruire.

Nostress Media Ltd