27 C
France
samedi, avril 13, 2024

s'abonner

Les principaux organes de l’UE, citant la sécurité, interdisent TikTok sur les téléphones du personnel

Les deux plus grandes institutions politiques de l’Union européenne ont interdit TikTok des téléphones du personnel pour des raisons de cybersécurité, ce qui suscite des inquiétudes croissantes concernant l’application chinoise de partage de courtes vidéos et les données de ses utilisateurs.

TikTok, qui appartient à la société chinoise ByteDance, fait l’objet d’un examen minutieux de la part des gouvernements et des régulateurs en raison des craintes que le gouvernement chinois puisse utiliser son application pour collecter les données des utilisateurs ou faire avancer ses intérêts.

Le chef de l’industrie européenne Thierry Breton, qui a annoncé une interdiction par la Commission européenne, a refusé de dire si la Commission avait été victime d’incidents impliquant TikTok.

Un responsable a également déclaré jeudi que le personnel du Conseil de l’UE, qui réunit des représentants des États membres pour définir les priorités politiques, devrait également désinstaller TikTok de leurs téléphones personnels avec accès aux services du Conseil de l’UE.

En réponse à l’annonce, Tiktok s’est dit déçu et surpris que la Commission n’ait pas tendu la main avant d’instituer l’interdiction.

Le Sénat américain a adopté en décembre un projet de loi interdisant aux employés fédéraux d’utiliser TikTok sur des appareils appartenant au gouvernement. TikTok est interdit en Inde.

La Commission exécutive de l’UE a déclaré dans un communiqué que la décision s’appliquerait aux téléphones et appareils professionnels et personnels.

« Pour accroître sa cybersécurité, le conseil d’administration de la Commission a décidé de suspendre l’utilisation de l’application TikTok sur ses appareils professionnels et sur les appareils personnels inscrits au service d’appareils mobiles de la Commission », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Cette mesure vise à protéger la Commission contre les menaces de cybersécurité et les actions qui pourraient être exploitées pour des cyberattaques contre l’environnement d’entreprise de la Commission », a-t-il ajouté.

Un porte-parole de TikTok a déclaré qu’il n’avait pas été contacté directement par la Commission, ni offert aucune explication pour sa décision.

« Nous pensons que cette suspension est erronée et basée sur des idées fausses fondamentales. Nous avons contacté la Commission pour remettre les pendules à l’heure et expliquer comment nous protégeons les données des 125 millions de personnes à travers l’UE qui viennent sur TikTok chaque mois », a déclaré le porte-parole.

Le Parlement européen a indiqué qu’il était au courant de l’action de la Commission et qu’il était en contact avec elle.

« Les services concernés surveillent et évaluent également toutes les violations de données possibles liées à l’application et examineront l’évaluation de la Commission européenne avant de formuler des recommandations aux autorités du Parlement européen », a déclaré un porte-parole.

La Commission a déclaré que les développements en matière de sécurité sur d’autres plates-formes de médias sociaux seraient également surveillés en permanence.

 

Source:

  • https://www.reuters.com/
  • https://www.gettyimages.com/

Related Articles

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles