Les villes les plus agréables à vivre du monde en 2022

0
130

Vous envisagez un gros déménagement cette année ? Vous voudrez peut-être penser au Canada ou à l’Europe occidentale.
Le classement annuel des villes les plus vivables au monde vient d’être publié par l’Economist Intelligence Unit (EIU), et l’indice mondial de qualité de vie de 2022 montre des différences marquées par rapport à l’année précédente.

L’EIU, qui est une organisation sœur de The Economist, a classé 173 villes à travers le monde sur une variété de facteurs, y compris les soins de santé, les taux de criminalité, la stabilité politique, les infrastructures et l’accès aux espaces verts.

Grands gagnants
Dans l’ensemble, l’Europe a dominé la liste, avec six places dans le top 11 (il y avait égalité pour la 10e place). Copenhague, que CNN Travel a déclarée capitale européenne du cool en décembre 2021, a décroché la deuxième place du Global Liveability Index.
La Suisse était le seul pays d’Europe à avoir deux entrées dans le top 10, avec Genève en sixième position et Zurich en troisième.
Cependant, le grand gagnant était le Canada. Le Grand Nord blanc avait trois de ses villes représentées — Calgary, Vancouver et Toronto.

« Les villes qui étaient en tête de notre classement avant la pandémie ont rebondi grâce à leur stabilité, à de bonnes infrastructures et services, ainsi qu’à des activités de loisirs agréables », ont écrit les auteurs de l’indice.

Le vainqueur de l’année dernière, le Néo-zélandais Auckland, est sorti du top 10 en 2022 pour atterrir à une surprenante 34e place.

L’Australie voisine a connu la baisse la plus notable du classement cette année. Bien qu’elle ait été en tête de liste dans le passé, Melbourne est tombée à la 10e place en 2022.

En 2021, l’Australie a dominé l’indice EIU, Brisbane, Adélaïde et Perth rejoignant toutes Melbourne dans le top 10. Cette année, elles se classent respectivement 27e, 30e et 32e.

Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zélande, occupait la quatrième place en 2021 mais a également abandonné le top 10 cette année.

Bien que l’Europe ait eu une très bonne performance en 2022, il manque deux entrées notables – Londres et Paris. L’augmentation des dépenses liées au coût de la vie a joué un rôle dans les deux métropoles, tout comme la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne.

Le conflit mondial en cours était le facteur numéro un déterminant quels pays se classaient en bas de la liste. Damas, Lagos et Tripoli ont été classées parmi les trois villes les moins vivables au monde.

Pendant ce temps, Kyiv n’a pas été analysé cette année en raison de la guerre en cours en Ukraine.

Plus tôt ce mois-ci, la société de mobilité mondiale ECA International a publié sa liste des villes les plus chères au monde où vivre, en mettant l’accent sur les expatriés.
Hong Kong a eu le douteux honneur d’occuper la première place, New York, Genève, Londres et Tokyo complétant le top cinq.

La seule ville à figurer à la fois sur les index ECA et EIU est Genève.
Le classement des villes les plus chères a été déterminé uniquement par des facteurs économiques – loyer moyen, prix de l’essence, etc. – par opposition à la liste EIU, qui examine les attractions culturelles d’une ville comme les musées et les concerts ainsi que les infrastructures comme les transports en commun. .

 

Global Liveability Index 2022 : le top 10
1. Vienne, Autriche
2. Copenhague, Danemark
3. Zurich, Suisse
4. Calgary, Canada
5.Vancouver, Canada
6. Genève, Suisse
7. Francfort, Allemagne
8.Toronto, Canada
9. Amsterdam, Pays-Bas
10. Osaka, Japon et Melbourne, Australie (égalité)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here