Macron envisage de repousser l’âge de la retraite à 65 ans

0
293

Emmanuel Macron prévoit de relever l’âge de la retraite en France à 65 ans s’il est élu pour un second mandat, a confirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, rouvrant une question litigieuse qui a déclenché des grèves généralisées en 2019.

Macron envisage de relever l’âge de la retraite à 65 ans
Les retraites ont été à l’origine de nombreuses manifestations en France ces dernières années, dont celle d’octobre 2021 à Bordeaux.
Le président avait déclaré en décembre qu’il souhaitait que les Français « travaillent plus longtemps », et a répété le message à deux reprises, d’une part dans sa lettre ouverte aux Français dans laquelle il a finalement déclaré sa candidature à l’Elysée, et d’autre part lors d’une réunion impliquant un certain nombre d’élus qui avaient signé des lettres de parrainage en sa faveur pour lui permettre de briguer un second mandat.

Nostress Media Ltd

Selon une personne présente à cette réunion, Macron a déclaré qu’il entendait apporter « une réforme des retraites ambitieuse pour un modèle social qui tient, […] mais qui nécessite aussi un investissement pour la solidarité entre les générations et un projet pour l’autonomie ».

Et Attal a confirmé le recul progressif de l’âge de la retraite dans une interview sur RTL ce matin.

L’âge officiel actuel de la retraite en France est de 62 ans, bien que les travailleurs de nombreuses industries, y compris les conducteurs de train, bénéficient de « régimes spéciaux » qui leur permettent de prendre leur retraite plus tôt, dans certains cas à partir de 55 ans.

Lors de son premier mandat, Macron a proposé une réforme simplifiant le système et supprimant les régimes spéciaux. L’âge de la retraite restait à 62 ans, bien qu’une pension à taux plein ne soit accordée qu’à partir de 64 ans.

Approuvés par le Parlement malgré deux mois de protestations et de grèves en 2019, les changements n’ont finalement pas été mis en place à cause de la pandémie de Covid-19.

Mais le candidat actuel Macron est prêt à poursuivre ses plans et en fait à les élargir – notamment en ajoutant trois ans à la vie professionnelle de la plupart des Français, une politique conforme à celle de sa rivale présidentielle Valérie Pécresse.

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, qui représentera Emmanuel Macron lors d’une audition des candidats devant la CFDT jeudi, devrait détailler les plans.

L’équipe de campagne de Macron a promis que les retraites seraient simplifiées dans le cadre des réformes : le passage à 65 ans s’étalera sur une période de 10 ans, et s’accompagnera de plusieurs autres réformes, dont une nouvelle pension minimale de 1 100 € par mois pour ceux qui ont une histoire de travail complète.

Par ailleurs, Emmanuel Macron veut supprimer « les principaux régimes spéciaux » dont ceux des salariés de la RATP ou d’EDF, rapporte Le Figaro.

Le journal ajoute que la facture des retraites de la France était de 327,9 milliards d’euros en 2019, soit 13,5% du PIB, et que le pot des retraites était déficitaire à hauteur de 18 milliards d’euros en 2020.

Nostress Media Ltd