Plus de 220 morts par le cyclone record Freddy

0
133
Nostress Media Ltd

Le cyclone tropical Freddy a frappé la côte de l’Afrique australe pour la deuxième fois ce week-end, faisant au total plus de 220 morts au Malawi, au Mozambique et à Madagascar.

La tempête d’un mois a battu au moins un record et pourrait en battre deux autres, selon les météorologues. Alors que le changement climatique provoque des océans plus chauds, l’énergie thermique de la surface de l’eau alimente des tempêtes plus fortes.

Nostress Media Ltd

Que sont devenues les victimes ?
Mardi après-midi, les autorités comptaient 190 morts au Malawi et des centaines d’autres blessés et disparus. Le bilan officiel des morts au Mozambique voisin s’élève à 20.

De nombreux morts ont été tués par des glissements de terrain dans les collines de Blantyre, la deuxième plus grande ville du Malawi. Des pluies torrentielles ont emporté des milliers de maisons et déraciné des arbres, laissant les habitants regarder avec incrédulité les immenses ravins sur les routes et devoir escalader des ponts de fortune alors que la pluie continuait.

Des corps étaient encore sortis de la dévastation. L’ampleur des dégâts et des pertes humaines est encore inconnue alors que les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivent.

Près de 60 000 personnes ont été touchées, dont environ 19 000 ont été déplacées de leurs foyers, a déclaré le gouvernement du Malawi.

Chemin insolite
Freddy s’est développé au large des côtes australiennes, a traversé tout le sud de l’océan Indien et a parcouru plus de 8 000 km (4 970 miles) pour toucher terre à Madagascar et au Mozambique fin février.

Il a ensuite fait une boucle et a de nouveau frappé la côte du Mozambique deux semaines plus tard avant de se déplacer à l’intérieur des terres vers le Malawi.

« Aucun autre cyclone tropical observé dans cette partie du monde n’a emprunté un tel chemin à travers l’océan Indien au cours des deux dernières décennies », a déclaré la National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis.

Seules quatre tempêtes ont traversé le sud de l’océan Indien d’est en ouest, la dernière en 2000, a-t-il précisé.

 

Source: www.aljazeera.com

Nostress Media Ltd