Tunisie : une attaque fait quatre morts, dont un Français, dans une synagogue de Djerba

0
513

Un gendarme a ouvert le feu sur ses collègues, ainsi que sur des fidèles qui participaient à un pèlerinage juif. Il a été abattu.

Deux fidèles qui participaient à un pèlerinage dans la synagogue de la Ghriba, sur l’île tunisienne de Djerba, ont été tués dans une attaque menée par un gendarme, a annoncé le ministère de l’Intérieur tunisien, mardi 9 mai. Le militaire a également tué deux de ses collègues et fait neuf blessés, avant d’être abattu.

Le ministère des Affaires étrangères tunisien a précisé que les deux victimes civiles étaient « un Tunisien âgé de 30 ans et un Français de 42 ans ». Ce dernier était un résident de Marseille, a déclaré le maire de la ville, Benoît Payan, mercredi sur Twitter. L’édile a fait part de sa « tristesse et de (sa) colère après cet attentat », a-t-il ajouté.

Une enquête ouverte
La France a « condamné avec la plus grande fermeté cet acte odieux », a également réagi le Quai d’Orsay mercredi. « Notre ambassade et nos services sont mobilisés pour apporter leur soutien à la famille de notre compatriote [tué] et à nos concitoyens affectés par cette attaque », a poursuivi le ministère des Affaires étrangères. Paris dit se tenir « au côté de la Tunisie pour poursuivre la lutte contre l’antisémitisme et toutes les formes de fanatisme ».

L’attaque a eu lieu en deux temps, selon le ministère de l’Intérieur tunisien. L’auteur de la fusillade a d’abord tué l’un de ses collègues, et s’est emparé de ses munitions. Puis il s’est rendu aux abords de la synagogue, où il a ouvert le feu sur les forces de l’ordre assurant la sécurité du lieu et les fidèles, tuant deux civils et un militaire. Il a également fait quatre blessés parmi les fidèles et cinq parmi les gendarmes.

« Les investigations se poursuivent pour élucider les motifs de cette agression lâche », a déclaré le ministère de l’Intérieur tunisien. Cette synagogue, la plus ancienne d’Afrique, avait déjà été visée en 2002 par un attentat-suicide au camion piégé qui avait fait 21 morts.

 

Source: www.francetvinfo.fr