Un dessin de jeunesse de Paul Cézanne vendu 26.000 euros

0
342
Auctioneer Thierry Collet holds up a drawing by French artist Paul Cezanne entiled 'Soldat et vieille femme' (Soldier and Old Woman), c. 1856-1857, at the Ivoire auction house auction on the eve of its sale, in Reims on March 13, 2022. - This drawing in pen, brown ink and pencil, represents a standing soldier, helmeted, in profile and facing a seated old woman. It was made around 1856-1860, when the painter was between 17 and 21-years-old, in a notebook that he then shared with his younger sister, Marie, according to the press release provided by the Ivoire auction house, based in Reims. The drawing sold for 26,000 euros. (Photo by FRANCOIS NASCIMBENI / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY MENTION OF THE ARTIST UPON PUBLICATION - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SOURCE / BYLINE" - TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - NO ARCHIVE / TO GO WITH AFP STROY BY Aymeic HENNIAUX

Après plus de deux ans d’analyses pour déterminer son authenticité, le dessin trouvé au hasard dans une propriété du sud de la France, a été acheté lors d’une vente publique ce dimanche à Reims.

Un rare dessin ancien de Paul Cézanne, découvert au hasard d’une propriété dans le sud de la France, a été acheté 26 000 euros lors d’une vente publique dimanche à Reims, a indiqué un correspondant de l’AFP. Probablement réalisé entre 1856 et 1857, au début des années d’apprentissage de Paul Cézanne (1839-1906), l’ouvrage se compose de deux dessins.

Nostress Media Ltd

2022 - An early drawing by Paul Cézanne sold for 26,000 euros

A l’entrée, celle réalisée par le précurseur du Publish-Impressionnisme, à la plume, encre brune et crayon, représentant un soldat tenant une petite bouteille et traversant une femme désuète, pieds nus, tenant une fiole dans sa main droite. Le retour intègre un panorama au Calvaire, réalisé par Marie Cézanne, la sœur de jeunesse de l’artiste. « C’est une belle redécouverte. Ce dessin est passé entre les doigts du fils puis le petit-fils de Cézanne avant de nous en a perdu la trace pendant près de soixante ans. », a expliqué à l’AFP Thierry Collet, le commissaire-priseur de Reims responsable de la vente du dessin, initialement estimé entre 20.000 et 30 000 euros.

Deux ans d’analyse
S’il comportait une phrase inscrite de la main de Jean-Pierre Cézanne, petit-fils du peintre, indiquant que « le revers du dessin était un dessin authentique de (son) grand-père », il aura néanmoins fallu plus de deux ans d’analyse aux spécialistes pour authentifier le dessin recto-verso comme appartenant au livre de poche dit « Jérusalem ». « Ce livre de poche jeunesse de 24 pages incluait les premiers dessins de Paul Cézanne. Six, dont celui que nous avons acheté aujourd’hui, étaient indifférents, les 18 autres avaient été achetés par le petit-fils à un collectionneur américain qui les a ensuite donnés au Musée d’Israël à Jérusalem. mentionne Me Collet.

D’une rare valeur, le dessin acheté dimanche est un tout nouvel indice, explique-t-il, des inspirations premières du peintre d’Aix-en-Provence, en l’occurrence les oeuvres des maîtres dépassés (période désignant les artistes européens qui pratiqué leur art entre les années 1400 et 1700).

Nostress Media Ltd