Un écran géant frappe les danseurs du boys band Mirror lors d’un concert à Hong Kong

0
64

Un danseur remplaçant du groupe de garçons Cantopop Mirror est en soins intensifs après avoir été frappé par un panneau vidéo géant qui est tombé du plafond lors d’un concert à Hong Kong.

Cinq personnes ont été blessées lorsque le panneau – mesurant environ quatre mètres carrés – est tombé sur la scène lors du spectacle au Hong Kong Coliseum près de Victoria Harbour, a déclaré la police de Hong Kong à CNN.

Aucun des 12 membres du groupe n’a été blessé, a indiqué la police. Trois personnes ont été emmenées à l’hôpital Queen Elizabeth pour y être soignées, dont le danseur grièvement blessé et un deuxième interprète décrit comme étant dans un état stable, selon l’hôpital.

La vidéo du moment où l’écran s’est écrasé sur les danseurs est devenue virale sur les réseaux sociaux, et des organisations caritatives locales ont mis en place des lignes directes pour chacune des 10 000 personnes qui ont assisté au concert et sont traumatisées par ce qu’elles ont vu.

Les huit spectacles restants de la série de concerts du groupe à Hong Kong ont depuis été annulés et le directeur général de Hong Kong, John Lee, a appelé à une enquête.
« J’ai contacté le secrétaire à la culture, aux sports et au tourisme et j’ai chargé le département des loisirs et des services culturels, ainsi que les départements concernés, d’enquêter de manière approfondie sur l’incident et de revoir les exigences de sécurité d’activités de spectacle similaires afin de protéger la sécurité des artistes interprètes, le personnel en activité et les membres du public », a déclaré Lee.

Kevin Yeung, secrétaire à la culture de Hong Kong, a déclaré vendredi que le panneau était tombé parce que l’un des câbles qui le retenait était desserré.

« D’après l’observation initiale, un fil s’est fracturé et a entraîné la chute de l’écran et a blessé les danseurs », a déclaré Yeung aux journalistes vendredi. Le secrétaire du département du Travail de Hong Kong, Chris Sun, a déclaré vendredi qu’il n’exclurait pas une action en justice contre les responsables.

Dans une déclaration sur Facebook, l’organisateur du concert, Makerville, s’est excusé d’avoir causé « un malaise aux téléspectateurs ou aux autres personnes concernées » et a déclaré que les personnes ayant assisté au concert de jeudi seraient éligibles à un remboursement.

L’incident s’est produit même après que les fans de trois spectacles précédents aient averti que la scène et le décor semblaient instables, créant une pétition demandant aux organisateurs du concert d’assurer la sécurité des artistes.
Le groupe extrêmement populaire s’est formé en 2018 et a sorti son dernier single « We Are » il y a une semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here