Un enfant d’un an décède alors que 11 autres cas suspects d’Ebola sont identifiés en Ouganda

0
174
Permanent Secretary of the Ministry of Health Diana Atwine, center, confirms a case of Ebola in the country, at a press conference in Kampala, Uganda Tuesday, Sept. 20, 2022. Ugandan health authorities on Tuesday reported that a man who died a day earlier had tested positive for the virus that causes Ebola and referred to a potential new outbreak. (AP Photo/Hajarah Nalwadda)
Nostress Media Ltd

Mardi, le ministère ougandais de la Santé a signalé 11 autres cas suspects d’Ebola identifiés dans le district de Mubende. Parmi ceux-ci, le ministère a enregistré un décès probable lié à Ebola, un enfant d’un an, a-t-il indiqué dans un communiqué publié mardi soir.

Des échantillons pour l’enfant d’un an et les 10 cas suspects en isolement sont en cours de test à l’Institut ougandais de recherche sur les virus, a indiqué le ministère.

Nostress Media Ltd

Jusqu’à présent, 11 cas suspects, un cas confirmé et six cas considérés comme probables ont été identifiés mardi soir.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi que l’Ouganda avait déclaré une épidémie d’Ebola après la découverte d’un cas de la souche soudanaise relativement rare dans le pays. Ce cas a été confirmé après avoir testé un échantillon d’un homme de 24 ans dans le district de Mubende, qui, selon le ministère, est décédé après avoir présenté des symptômes.

Les autorités sanitaires ougandaises ont enquêté sur six décès suspects dans le district ce mois-ci.
Selon l’OMS, le pays a connu quatre épidémies d’Ebola qui ont fait plus de 200 morts. Le plus meurtrier remonte à 2000.
L’Ouganda borde la République démocratique du Congo, qui connaît une résurgence d’Ebola après les épidémies de cette année.

Nostress Media Ltd