Un palestinien abattu après avoir tué un Israélien en Cisjordanie

0
93

Un Palestinien qui a abattu un colon israélien à un poste de contrôle dans la ville occupée d’Hébron en Cisjordanie a été tué par un agent de sécurité, selon des médecins et des médias locaux.

La fusillade au poste de contrôle près de la colonie de Kiryat Arba, où vit un groupe de colons israéliens majoritairement de droite, survient quelques jours avant la tenue par Israël de sa cinquième élection en moins de quatre ans et alors que la violence monte en Cisjordanie occupée.

Le journal israélien Haaretz a identifié la victime israélienne comme étant Ronen Hanania, 49 ans, tandis que les médias palestiniens ont rapporté que Mohammad al-Jaabari, un résident d’Hébron âgé de 35 ans, a été tué dans la fusillade mortelle.

Le groupe Hamas, qui dirige la bande de Gaza, a revendiqué le tireur d’Hébron tué comme son membre.

Le service d’intervention d’urgence israélien Magen David Adom (MDA) a initialement signalé cinq blessés, dont un Israélien de 49 ans laissé « inconscient avec une blessure au haut du corps ».

Un porte-parole du centre médical Hadassah de Jérusalem a déclaré à l’agence de presse AFP que l’homme est décédé plus tard des suites de ses blessures.

 

Les autres Israéliens ont subi des blessures moins graves, a indiqué le MDA. Un Palestinien, qui a également été blessé dans la fusillade, était soigné dans un hôpital de la région d’Hébron, a indiqué le Croissant-Rouge palestinien.

L’armée israélienne a déclaré qu’« un terroriste a tiré à balles réelles » près d’un poste de contrôle à Hébron, une ville occupée de Cisjordanie où vit une communauté de colons juifs extrémistes.

« Des soldats mènent des recherches dans la zone » pour d’autres suspects, a indiqué l’armée.

Au moins trois Palestiniens, dont le frère d’al-Jaabari, ont été arrêtés à Hébron, selon l’agence de presse Maan.

 

Le député israélien d’extrême droite Itamar Ben-Gvir, dont l’alliance du sionisme religieux vise des gains importants lors des élections de mardi, a affirmé sur Twitter que sa maison à Hébron était la cible.

 

Les forces de sécurité israéliennes n’ont pas confirmé l’allégation et les médias israéliens, citant des sources de sécurité, ont rapporté que la maison de Ben-Gvir dans une colonie d’Hébron n’était pas visée.

 

« Spirale » d’effusion de sang

L’envoyé des Nations Unies pour la paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a averti vendredi que la Cisjordanie occupée était « prise dans une spirale descendante » d’effusions de sang. Cette année est en passe d’être la plus meurtrière sur le territoire depuis plus d’une décennie.

Plus de 100 palestiniens, dont des combattants et des assaillants, mais aussi des civils, ont été tués dans toute la Cisjordanie occupée alors qu’Israël menait des raids quasi quotidiens.

Les raids se sont intensifiés à la suite d’une série d’attaques contre des Israéliens qui a commencé en mars.

Les opérations israéliennes se sont principalement concentrées dans le nord de la Cisjordanie occupée, tandis qu’Hébron, au sud, a connu moins d’agitation.

Le Premier ministre Yair Lapid a tweeté samedi qu’il « priait » pour les blessés à Kiryat Arba.

 

« Le terrorisme ne nous vaincra pas », a déclaré Lapid, qui occupe actuellement le poste de premier ministre par intérim mais espère obtenir un mandat indépendant lors du vote de mardi.

Environ 475 000 colons juifs vivent actuellement en Cisjordanie occupée, dans des colonies considérées comme illégales par le droit international, aux côtés de quelque 2,9 millions de Palestiniens.