Les réseaux sociaux, un facteur de stress ou anti-stress ?

1
267

Les réseaux sociaux ont été créés dans le but de nous faciliter la vie en nous permettant de communiquer avec nos proches et le monde à travers une plateforme ouverte. Cependant les fameux sites sociaux génèrent souvent chez les internautes plusieurs formes de stress qui ne font qu’accroître les soucis du quotidien.

Les fils d’actualités, les premières sources de stress

Ce n’est pas tant le fait d’utiliser les réseaux sociaux qui entraînent une hausse du niveau de stress chez un individu. En effet, le stress, notamment l’angoisse, l’anxiété, la colère et bien d’autres mal-être apparaissent à cause des quantités impressionnantes d’informations de soucis que vivent les « amis » sur Facebook ou encore les fils d’actualités de vos proches sur Twitter. On remarque aussi que plus le nombre d’abonnés sur votre compte est important, plus le niveau de mal-être est élevé, notamment chez les femmes qui sont plus touchées par la compassion de leur prochain.

Les réseaux sociaux, un danger pour le mental des jeunes

Les jeunes utilisateurs des réseaux sociaux subissent aussi une forme de dépression liée au stress à comparer leur vie avec les autres comptes présents sur la plateforme. En effet, les utilisateurs ont tendance à ne montrer que ce qui arrive de beau dans leur existence en n’hésitant pas à fournir plusieurs photos et publications concernant chaque heureux évènement. En voyant ces nombreuses vies remplies de beaux moments sur les réseaux sociaux, un utilisateur qui n’aura rien à publier durant quelques jours aura tendance à se rabaisser et avoir une appréhension négative de sa vie. Dans certain cas, les individus possédant un fort besoin de reconnaissance manquent de confiance en soi en comparant leur nombre de followers ou en découvrant des résultats ne correspondant pas à leurs attentes sur le nombre de « j’aime » d’une publication. Les réseaux sociaux sont devenus un moyen pour les jeunes d’affirmer leur présence et se fixent des objectifs mettant beaucoup de pression dans leur quotidien.

Le combat contre l’hyperconnectivité, pour une vie sans stress

Le meilleur moyen pour éviter le stress engendré par les réseaux sociaux est d’éliminer la saturation d’informations. En effet, chaque information de votre fil d’actualité ne vous est pas forcément dédiée. De plus, chaque évènement publié ne doit pas forcément vous intéresser afin d’éviter de conditionner votre cerveau à avoir peur de rater quelque chose d’important en ne réagissant pas à l’évènement. Pour ce faire, utilisez les filtres que proposent les réseaux sociaux pour vous limiter à générer des informations qui vous sont le plus utiles : les nouvelles de votre famille, collègues, proches amis ou les médias qui vous intéressent réellement. Faire une pause détente loin de votre ordinateur et votre portable vous aidera aussi à vous reconnecter avec votre moi profond et apprécier le moment présent.

Commentez via Facebook