Sophrologie, une arme antistress efficace durant la grossesse

0
111

Pour un accouchement serein, de plus en plus de futures mamans optent pour la sophrologie, une méthode de préparation à l’accouchement qui promet de nombreux bienfaits. Faisons le point sur cette solution antistress qui promet détente et relaxation.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Développée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, en 1960, la sophrologie est une méthode permettant de se détendre et de se relaxer. Elle se base sur l’utilisation de différents outils pour aider le patient à dénouer les tensions, à se détendre et à maintenir l’équilibre entre son corps et son mental. Travail de la respiration, relâchement musculaire, visualisation positive : les techniques utilisées en sophrologie sont de plus en plus appréciées par les futures mamans soucieuses de vivre une grossesse sereine et un accouchement plus facile.

Cette discipline trouve d’ailleurs sa place dans cette période de la vie de la femme où elle passe par moult changements physiques et psychologiques et où elle doit affronter le plus grand des stress : celui de l’accouchement.

Quand s’initier à la sophrologie ?

Comme cette méthode rentre dans les techniques utilisées lors de la préparation à l’accouchement, il est intéressant de s’y mettre dès le cinquième ou le sixième mois de grossesse. Lors des séances, la femme enceinte va apprendre à travailler sa respiration, à se relaxer et surtout à lâcher prise. En vidant son esprit des pensées négatives et en relâchant toutes les tensions musculaires qui freinent l’état de relaxation, elle va ressentir une sensation de bien-être et sera dans un état de demi-sommeil.

Pratiquée assise ou allongée, les exercices se pratiquent les yeux fermées pour mieux se concentrer. Une séance dure en moyenne 50 min et le nombre de séances est défini selon les besoins et les envies de chaque future maman, en accord avec son sophrologue.

Les bienfaits de la sophrologie pendant la grossesse

La sophrologie promet de nombreux bienfaits autant sur le physique que sur le mental. Déjà, elle permet à la future maman de mieux accepter les changements qui s’opèrent sur son corps (prise de poids, fatigue, douleurs lombaires, etc.) et à mieux vivre sa grossesse. Outre les bienfaits psychologiques, la sophrologie aide à réduire la sensation de stress pendant la grossesse et à anticiper de manière positive l’accouchement. Les exercices de respiration permettent quant à eux de mieux gérer la douleur, surtout pour les femmes qui choisissent de ne pas recourir à la péridurale.

En somme, la sophrologie aide à avoir une vision plus positive de la grossesse et de l’accouchement. Au fil des séances, la future maman sera plus détendue, gagnera en confiance et sera moins encline à stresser le jour J. Elle aura en effet appris à se relaxer, à ne pas se crisper et à rester calme en toute situation : des qualités dont elle aura fortement besoin au moment de l’expulsion. À noter que les bienfaits de la sophrologie se ressentiront également après la naissance. En effet, les techniques de sophrologie aident à limiter les risques de dépression postnatale et à bien vivre le retour à la maison.

Commentez via Facebook