Une certaine anxiété fait partie de la vie. C’est un sous-produit de la vie dans un monde occupé.

L’anxiété n’est pas si mauvaise, cependant. Il vous fait prendre conscience du danger, vous motive à rester organisé et préparé et vous aide à calculer les risques. Pourtant, lorsque l’anxiété devient une récurrence quotidienne, il est temps d’agir avant qu’elle ne fasse boule de neige.

Une anxiété non contrôlée peut avoir un impact considérable sur votre qualité de vie. Prenez le contrôle en essayant les idées ci-dessous.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’anxiété est la réponse naturelle de votre corps au stress. C’est un sentiment de peur ou d’inquiétude qui pourrait être causé par une combinaison de facteurs qui, selon les chercheurs, vont de la génétique à l’environnement en passant par la chimie du cerveau.

Certains symptômes courants de l’anxiété comprennent :

  • rythme cardiaque augmenté
  • Respiration rapide
  • agitation
  • difficulté à se concentrer

Cependant, il est important de noter que l’anxiété peut se présenter de différentes manières pour différentes personnes. Alors qu’une personne peut ressentir une sensation de papillon dans son estomac, une autre peut avoir des crises de panique, des cauchemars ou des pensées douloureuses.

Cela étant dit, il existe une différence entre l’anxiété quotidienne et les troubles anxieux. Se sentir anxieux à propos de quelque chose de nouveau ou de stressant est une chose, mais quand cela atteint un point incontrôlable ou excessif et commence à affecter votre qualité de vie, cela peut être un trouble.

Certains troubles anxieux comprennent :

  • trouble panique
  • trouble de stress post-traumatique (TSPT)
  • trouble obsessionnel-compulsif (TOC)
  • anxiété de séparation
  • maladie anxiété
  • phobie
  • trouble d’anxiété généralisée (TAG)
  • trouble d’anxiété sociale

Comment puis-je traiter l’anxiété?

L’anxiété peut être traitée de différentes manières. Une option de traitement courante est la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), qui aide à fournir aux gens des outils pour faire face à l’anxiété lorsqu’elle survient.

Il existe également certains médicaments, comme les antidépresseurs et les sédatifs, qui agissent pour équilibrer la chimie du cerveau et prévenir les épisodes d’anxiété. Ils peuvent même éloigner les symptômes les plus graves.

Si vous cherchez à emprunter une voie plus naturelle, cependant, il existe de petites et grandes façons d’aider à combattre l’anxiété.

Vous pouvez modifier vos habitudes, comme l’exercice, le sommeil et l’alimentation. Vous pouvez également essayer quelque chose de totalement nouveau, comme l’aromathérapie ou la méditation. Peu importe ce que votre style de vie exige, il existe un moyen naturel d’aider à réduire l’anxiété pour tout le monde.

10 remèdes naturels contre l’anxiété

1. Restez actif

L’exercice régulier n’est pas seulement une question de santé physique – il peut également être d’une grande aide pour votre santé mentale.

Une étude de 2013 a révélé que les personnes souffrant de troubles anxieux qui déclaraient un niveau élevé d’activité physique étaient mieux protégées contre le développement de symptômes d’anxiété.

Cela peut être pour diverses raisons. L’exercice peut détourner votre attention de quelque chose qui vous rend anxieux.

L’augmentation de votre fréquence cardiaque modifie également la chimie du cerveau pour créer plus d’espace pour les produits neurochimiques anti-anxiété, tels que :

  • sérotonine
  • acide gamma-aminobutyrique (GABA)
  • facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF)
  • endocannabinoïdes

Selon l’American Psychological Association (APA), l’exercice régulier améliore la concentration et la volonté, ce qui peut soulager certains symptômes d’anxiété.

En ce qui concerne le type d’exercice, il s’agit davantage d’une préférence personnelle. Si vous cherchez à vraiment augmenter votre fréquence cardiaque, quelque chose comme un cours HIIT (entraînement par intervalles à haute intensité) ou la course à pied est votre meilleur pari.

Mais si vous cherchez à commencer avec quelque chose avec un impact un peu plus faible, les entraînements, comme le Pilates et le yoga, pourraient également être tout aussi bénéfiques pour votre santé mentale.

2. Évitez l’alcool

Boire de l’alcool peut faire baisser la tension au début, car c’est un sédatif naturel. Cependant, la recherche Trusted Source suggère qu’il existe un lien entre l’anxiété et la consommation d’alcool, les troubles anxieux et les troubles liés à la consommation d’alcool (AUD) se produisant main dans la main.

Une revue de 2017  qui a examiné 63 études différentes a montré que la diminution de la consommation d’alcool peut améliorer à la fois l’anxiété et la dépression.

La consommation excessive d’alcool peut interférer avec l’équilibre des neurotransmetteurs, qui peuvent être responsables d’une bonne santé mentale. Cette interférence crée un déséquilibre qui peut entraîner certains symptômes d’anxiété.

L’anxiété peut augmenter temporairement au début de la sobriété, mais peut s’améliorer à long terme.

Il a également été démontré que l’alcool perturbe la capacité naturelle de votre corps à dormir en interférant avec l’homéostasie du sommeil. Et comme nous le soulignerons plus tard, une bonne nuit de sommeil est incroyablement utile pour lutter contre l’anxiété.

3. Envisagez d’arrêter de fumer

Les fumeurs prennent souvent une cigarette pendant les périodes de stress. Pourtant, comme boire de l’alcool, tirer une bouffée de cigarette lorsque vous êtes stressé est une solution rapide qui peut aggraver l’anxiété avec le temps.

ResearchTrusted Source a montré que plus vous commencez à fumer tôt dans la vie, plus votre risque de développer un trouble anxieux est élevé plus tard. La recherche suggère également que la nicotine et d’autres produits chimiques contenus dans la fumée de cigarette modifient les voies cérébrales liées à l’anxiété.

Si vous cherchez à arrêter de fumer, il existe de nombreuses façons de commencer

La CDC recommande de trouver un substitut sûr aux cigarettes, comme des cure-dents.

Vous pouvez également adopter des habitudes qui peuvent vous distraire afin de créer un environnement propice à votre vie sans fumée. De plus, vous pouvez élaborer un plan avec un système de soutien qui peut tout fournir, des encouragements aux distractions.

4. Limitez votre consommation de caféine

Si vous souffrez d’anxiété chronique, la caféine n’est pas votre amie. La caféine peut provoquer de la nervosité et de la nervosité, ce qui n’est pas bon si vous êtes anxieux.

La recherche a montré que la caféine peut causer ou aggraver les troubles anxieux. Il peut également provoquer des crises de panique chez les personnes souffrant de trouble panique. Chez certaines personnes, l’élimination de la caféine peut améliorer considérablement les symptômes d’anxiété.

Semblable à l’alcool, la caféine et l’anxiété sont souvent liées, en raison de la capacité de la caféine à modifier la chimie du cerveau.

Par exemple, une étude de 2008  a montré que la caféine augmente la vigilance en bloquant l’adénosine chimique du cerveau, ce qui vous fatigue, tout en déclenchant la libération d’adrénaline.

Cela étant dit, une consommation modérée de caféine est sans danger pour la plupart des gens.

Cependant, si vous cherchez à réduire ou à éliminer complètement la caféine, vous voudrez commencer par réduire lentement la quantité de caféine que vous buvez quotidiennement.

Commencez à remplacer ces boissons par de l’eau pour étancher la soif. Cela satisfera non seulement le besoin de votre corps de boire un liquide, mais cela aidera également à éliminer la caféine de votre corps et à vous garder hydraté.

Réduire progressivement votre consommation de caféine au cours de quelques semaines peut aider à ajuster l’habitude sans que le corps ne fasse un sevrage.

5. Privilégiez une bonne nuit de sommeil

Il a été prouvé à maintes reprises que le sommeil est un élément important d’une bonne santé mentale.

Même si une enquête de 2012 a révélé que près d’un tiers des adultes dorment moins de 6 heures par nuit, le CDC recommande Trusted Source que les adultes dorment 7 à 9 heures par jour.

Vous pouvez faire du sommeil une priorité :

  • dormir seulement la nuit quand tu es fatigué
  • ne pas lire ou regarder la télévision au lit
  • ne pas utiliser votre téléphone, tablette ou ordinateur au lit
  • éviter la caféine, les gros repas et la nicotine avant le coucher
  • garder votre chambre sombre et fraîche
  • écrire vos soucis avant d’aller au lit
  • dormir à la même heure chaque nuit

6. Méditez et pratiquez la pleine conscience

Un objectif principal de la méditation est la pleine conscience du moment présent, ce qui inclut de remarquer toutes les pensées sans porter de jugement. Cela peut conduire à un sentiment de calme et de contentement en augmentant votre capacité à tolérer consciemment toutes les pensées et tous les sentiments.

La méditation est connue pour soulager le stress et l’anxiété et est une facette principale de la TCC.

Les recherches de John Hopkins suggèrent que 30 minutes de méditation quotidienne peuvent soulager certains symptômes d’anxiété et agir comme un antidépresseur.

Comment méditer
Il existe 9 types de méditation populaires :

  • méditation de pleine conscience
  • méditation spirituelle
  • méditation ciblée
  • méditation en mouvement
  • méditation mantra
  • la méditation transcendantale
  • relaxation progressive
  • méditation bienveillante
  • méditation de visualisation

La méditation de pleine conscience est généralement la forme la plus populaire. Pour méditer en pleine conscience, vous pouvez fermer les yeux, respirer profondément et prêter attention à vos pensées lorsqu’elles vous traversent l’esprit. Vous ne les jugez pas et ne vous impliquez pas avec eux. Au lieu de cela, vous les observez simplement et prenez note de tous les modèles.

7. Mangez équilibré

Les faibles taux de sucre dans le sang, la déshydratation ou les produits chimiques contenus dans les aliments transformés, tels que les arômes artificiels, les colorants artificiels et les conservateurs, peuvent provoquer des changements d’humeur chez certaines personnes. Un régime riche en sucre peut également avoir un impact sur le tempérament.

Si votre anxiété s’aggrave après avoir mangé, vérifiez vos habitudes alimentaires. Restez hydraté, éliminez les aliments transformés et adoptez une alimentation équilibrée riche en glucides complexes, en fruits et légumes et en protéines maigres.

8. Pratiquez la respiration profonde

Une respiration superficielle et rapide est courante avec l’anxiété. Cela peut entraîner une accélération du rythme cardiaque, des étourdissements ou des étourdissements, voire une attaque de panique.

Les exercices de respiration profonde – le processus délibéré de prendre des respirations lentes, régulières et profondes – peuvent aider à rétablir des schémas respiratoires normaux et à réduire l’anxiété.

9. Essayez l’aromathérapie

L’aromathérapie est un traitement de guérison holistique utilisé par les humains depuis des milliers d’années. La pratique utilise des extraits naturels de plantes et des huiles essentielles pour promouvoir la santé et le bien-être de l’esprit, du corps et de l’esprit. Son objectif est d’améliorer la santé physique et émotionnelle.

Les huiles essentielles créées par les extraits naturels de plantes peuvent être inhalées directement ou ajoutées à un bain chaud ou à un diffuseur. L’aromathérapie est suggérée pour :

  • vous aider à vous détendre
  • t’aider à dormir
  • améliorer l’humeur
  • réduire la fréquence cardiaque et la pression artérielle

Certaines huiles essentielles censées soulager l’anxiété sont :

  • bergamote
  • lavande
  • sauge sclarée
  • pamplemousse
  • ylang Ylang

10. Buvez du thé à la camomille
Une tasse de thé à la camomille est un remède à la maison courant pour calmer les nerfs effilochés et favoriser le sommeil.

Une étude de 2014  a montré que la camomille peut également être un puissant allié contre le TAG. L’étude a révélé que les personnes qui prenaient des gélules de camomille allemande (220 milligrammes jusqu’à cinq fois par jour) présentaient une réduction plus importante des résultats des tests mesurant les symptômes d’anxiété que celles qui recevaient un placebo.

Une autre étude de 2005 a révélé que l’extrait de camomille aidait les rats perturbés par le sommeil à s’endormir. Les chercheurs pensent que le thé peut fonctionner comme une benzodiazépine, se lier aux récepteurs des benzodiazépines et avoir une activité hypnotique de type benzodiazépine.


Si vous vous sentez anxieux, les idées ci-dessus peuvent vous aider à vous calmer.

N’oubliez pas que les remèdes maison peuvent aider à soulager l’anxiété, mais ils ne remplacent pas l’aide d’un professionnel. Une anxiété accrue peut nécessiter une thérapie ou des médicaments sur ordonnance. Discutez avec votre médecin de vos préoccupations.

Commentez via Facebook