26 C
France
mercredi, septembre 28, 2022

s'abonner

5 meilleures chansons de jazz sur Paris

Les artistes diront, il y a juste quelque chose de musical à Paris. Et non, il ne s’agit pas d’accordéonistes ringards qui mendient près du Pont des Arts. Voici quelques-uns des meilleurs standards inspirés de la Ville Lumière.

1. Sous le Ciel de Paris,  Edith Piaf

 

Bien que cette chanson, qui se traduit par « Sous le ciel de Paris », ait été popularisée par la chanteuse française Édith Piaf en 1954, ce n’est pas Piaf qui a chanté ou écrit la chanson pour la première fois. La chanson a été écrite à l’origine pour un film du même nom de 1951 et chantée par Jean Bretonnière. Mais c’est le gazouillis évocateur de Piaf, qui lui a valu le surnom de « la Môme Piaf », ou « Little Sparrow », qui a fait de la chanson un emblème musical durable de Paris.

2. April in Paris Ella Fitzgerald et Louis Armstrong

 

Comme de nombreux standards de jazz, celui-ci a été pillé dans une comédie musicale de Broadway, Walk a Little Faster de 1932. « April in Paris » a été interprété par à peu près tous les grands noms du jazz, de Count Basie à Sarah Vaughan. Mais le point culminant indiscutable de la chanson est la version d’Ella Fitzgerald et Louis Armstrong, associant le doux contralto de Fitzgerald à la texture trompette de la voix d’Armstrong.

3. J’ai Deux Amours Joséphine Baker

 

Ecrite pour Joséphine Baker, la « Perle noire de Paris » dans les années 1930, cette chanson a pour refrain « J’ai deux amours, mon pays et Paris » (« J’ai deux amants, mon pays et Paris »). La chanson joue sur le rôle de Baker en tant qu’Américaine qui a développé un fort attachement à Paris après y être devenue une interprète célèbre, en partie à cause de sa réputation exotique d’Américaine et de femme de couleur. Elle est devenue tellement amoureuse de Paris qu’elle a ensuite changé le refrain en « J’ai deux amours, mon pays c’est Paris ».

4. I Love Paris  Ella Fitzgerald

 

Ce classique de Cole Porter sur l’amour de Paris par tous les temps, quelle que soit la saison, a été un autre emprunté par Ella Fitzgerald pour un album de 1956 intitulé Ella Fitzgerald Sings The Cole Porter Songbook. Une ligne de la chanson a même inspiré le titre du film d’Audrey Hepburn, Paris When It Sizzles.

5. The Last Time I Saw Paris Tony Bennett

 

Écrit peu de temps après la chute de Paris aux mains des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, cette ballade a été mise à l’honneur grâce à une bulle de nostalgie de la guerre. Il figure en bonne place dans le film de Liz Taylor du même nom, inspiré de la nouvelle de F. Scott Fitzgerald « Babylon Revisited ». Il a été ramené aux yeux du public par une performance de 2015 du légendaire crooner Tony Bennett.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles