7 conseils pour démarrer votre Start-up

0
92

Comment démarrer une entreprise ?

1. Identifiez le bon marché
Idéalement, vous devriez présenter vos produits ou services à un marché jeune et en croissance rapide. Dans les secteurs plus matures, vous aurez besoin d’un avantage concurrentiel pour vous démarquer, c’est-à-dire une innovation de produit ou de service, un excellent service client ou un bon prix.

Cela signifie que vous devez faire appel à une société de recherche spécialisée pour vous aider à recueillir d’abord autant d’informations que possible pour définir votre marché potentiel, telles que les forces et les faiblesses de vos concurrents et le temps de développement nécessaire pour faire décoller votre produit. Gardez à l’esprit que pendant cette période, vous ne ferez aucune vente.

2. Mettez les bonnes personnes à vos côtés
Les membres de votre équipe de direction doivent avoir des compétences complémentaires. Les meilleurs dirigeants s’assurent de recruter les meilleurs experts pour chaque domaine d’opérations. Il ne faut pas avoir peur d’embaucher des personnes qui ont, dans leurs domaines respectifs, plus d’expertise que vous.

Vous devriez également considérer vos ressources externes comme faisant partie de votre équipe. D’un point de vue pratique, vous aurez besoin de techniciens, de commerciaux et de gestionnaires, d’un avocat, d’un cabinet comptable, ainsi que d’une aide en marketing ou en relations publiques.

Si vous n’avez pas les moyens de mettre en place un conseil d’administration, vous pouvez également opter pour un comité stratégique et inviter un expert à agir comme caisse de résonance pour vos décisions d’affaires. En technologie de pointe, il existe de plus en plus d’incubateurs qui proposent un large éventail d’aides pour augmenter vos chances de réussite.

En fin de compte, le véritable test est le marché. Pour atteindre les clients rapidement et efficacement, vous devriez penser à embaucher des spécialistes du marketing dès le départ. Le marketing, bien que souvent négligé, est essentiel au succès de toute entreprise.

3. Pensez à la route à parcourir
Évitez de combattre les incendies et de perdre de vue vos objectifs à long terme. Faites une liste de tous les facteurs que vous devez considérer dans l’immédiat et à moyen terme, surtout si vous prévoyez une croissance rapide. Pour vous aider à gérer cette croissance, vous devez examiner toutes les options disponibles, telles que l’achat ou la location de locaux, de mobilier et d’équipement. Vous pouvez également envisager d’externaliser différentes opérations, telles que les ressources humaines, plutôt que de les gérer en interne.

Plus tard, vous devrez tenir compte des facteurs de croissance, tels que l’énergie et les ressources, les matières premières, les salaires, le financement et les besoins technologiques. Si vous avez soigneusement évalué votre potentiel de croissance, il est acceptable de voir grand. Par exemple, si vous êtes positionné sur un marché de niche, vous ne serez peut-être pas rentable à moins de commencer à exporter. Pour avoir une meilleure idée de votre potentiel d’exportation, vérifiez auprès des services de soutien à l’exportation nationaux, provinciaux et régionaux tels que ceux offerts par les commissions commerciales canadiennes dans d’autres pays.

4. Préparez votre financement
Les start-up sont souvent financées par l’épargne de leurs fondateurs (ainsi que par l’épargne des familles et amis). Dans de nombreux cas, il peut être nécessaire de rechercher des capitaux extérieurs tels que des Angels (investisseurs privés), des fonds de capital de risque, des fonds d’aide ou des organismes de financement de l’économie sociale.

Assurez-vous de faire vos devoirs et de savoir ce que les investisseurs attendent de vous. Un homme d’affaires qui investit dans des entreprises a dit un jour : « Si vous frappez à une porte prématurément, vous courez le risque qu’elle vous soit fermée plus tard, surtout au moment où vous êtes vraiment prêt à y entrer.

Discutez avec BDC de vos besoins de financement de démarrage. La banque propose des solutions sur mesure pour les entreprises à fort potentiel de croissance.

5. Utilisez bien votre temps
La plupart des entreprises mettent du temps à s’établir, ce qui signifie qu’il y aura des périodes où les affaires seront plus lentes. La clé est de faire bon usage de ce temps d’arrêt en réseau, par exemple. Trois stratégies de réseautage qui peuvent être appropriées, selon votre situation, sont :

Participer à un concours de plan d’affaires pour les jeunes entrepreneurs;
Participer à des salons ou à des expositions ;
Puiser dans le milieu des affaires en adhérant à une organisation commerciale (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, Chambre de commerce, etc.) ou à une association professionnelle.

 

6. Aplanissez les détails techniques
Il existe de nombreuses règles, certaines très techniques, qui sont des exigences absolues pour la pérennité de votre entreprise. Par exemple, vous devez décider de la forme juridique de votre entreprise, concevoir un système comptable et vous conformer aux réglementations concernant les pratiques de travail, la santé et la sécurité au travail et la formation.

Dans les affaires et l’industrie, vous pouvez créer une entreprise en votre propre nom. Un groupe peut former un partenariat enregistré ou une société constituée en société avec un ensemble différent de règles, de privilèges et de responsabilités. Si vous avez plusieurs associés, vous devez rédiger un pacte d’actionnaires pour définir un code de conduite mutuel. Ou vous pourriez décider de former une coopérative ou un organisme sans but lucratif.

Assurez-vous de breveter vos idées, ou au moins assurez-vous qu’elles sont protégées par un droit d’auteur, une marque déposée ou un secret commercial. Il est possible que vous enfreigniez

Commentez via Facebook