« C’est bien de faire du sport » : en primaire, les élèves motivés pour faire 30 minutes de sport tous les jours

0
316

Les 12 millions d’élèves français ont fait leur rentrée en ce jeudi 1er septembre. À l’école primaire, ils vont devoir s’habituer à une nouvelle habitude : 30 minutes de sport tous les jours. Un changement voulu par Emmanuel Macron et bien accueilli dans cette école de Seine-Saint-Denis.

C’est la pause méridienne dans la cour de l’école élémentaire Jean-Lurçat du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Les élèves de CM1 et CM2 s’agitent pendant que les plus petits vont à la cantine. Passements de jambes, ballons de rugby, tout le monde joue, court, crie et se dépense. Alors la perspective de faire 30 minutes de sport par jour à l’école réjouit ces jeunes écoliers. « Moi je sais déjà faire du sport, je fais de la gym », lance par exemple l’un d’entre eux.

Au micro de franceinfo, tous les élèves de cette école assurent qu’ils sont très actifs et qu’ils font du sport dans et en dehors de l’école. « Je fais déjà du vélo chez moi, mais aussi du basket, de la gym, je cours parfois avec mon père au parc », poursuit un autre.

« C’est bien de faire du sport, parce qu’après, je serai habitué, et au final, je serai musclé. »

Un besoin renforcé après le Covid

Thibault Mignot, enseignant en CM2, dans la cour de son école du Blanc Mesnil en Seine-Saint-Denis, le 1er septembre 2022. (THOMAS GIRAUDEAU / RADIO FRANCE)
Cette nécessité de faire du sport a été renforcé par la pandémie. « On s’est rendu compte qu’après les deux années de Covid, d’un point de vue physique, on avait eu une réelle régression », explique Thibault Mignot, enseignant en CM2 à l’école.

Si ces 30 minutes de sport par jour sont à ses yeux indispensables, il reste désormais à « les caler » dans un emploi du temps déjà bien rempli. « En amont, il faut descendre de la classe, expliquer, préparer, donc ce ne sont jamais 30 minutes réelles », poursuit Thibault Mignot, qui évoque des « leviers possibles » quand il n’y a pas toujours le temps de « descendre dans la cour ».
On peut faire des activités au sein de la classe. Ce matin, on a mis en place un escape game où il fallait se déplacer, allait chercher des choses, cela peut faire partie de ces 30 minutes de sport.

Faire du sport en classe permet donc de gagner du temps, car c’est impossible de caler ces 30 minutes sur les temps périscolaires comme la cantine le midi ou la garderie le soir. Rien d’effrayant pour la directrice de l’école, Lila Ammari, qui a déjà expérimenté ce genre de choses l’année dernière.

Lila Ammari, directrice de l'école Jean-Lurçat du Blanc Mesnil (Seine-Saint-Denis), à son bureau, le jour de la rentrée le 1er septembre 2022.  (THOMAS GIRAUDEAU / RADIO FRANCE)

« Les CP faisaient le réveil musculaire tous les matins et les CM2 étaient plus dans des jeux collectifs sur les temps de récréation, avec des espaces dédiés au foot ou aux jeux au sol type marelles ou autre », explique-t-elle. Ces 30 minutes d’activité physique quotidienne doivent aussi s’ajouter aux trois heures d’Éducation Pyshique et Sportvie (ESP) obligatoires par semaine. La directive du ministère de l’Éducation ne précise pas si cette obligation s’applique dès maintenant à toutes les écoles.

 

Source: www.francetvinfo.fr