Comment réagir après un conflit sans stresser ?

0
241
dispute, couple,

Dans la vie quotidienne, vous devez collaborer et vivre avec des personnes qui sont différentes de vous, que ce soient vos amis, collègues, votre conjoint ou les membres de votre famille. C’est dans cette optique que les disputes restent inévitables dans une relation. Découvrez comment évoluer dans votre quête du mieux-être avec les gestes et les attitudes idéales à réaliser après une dispute.

Relativiser les disputes

Malgré le fait que les disputes restent des étapes difficiles dans une relation, ils sont nécessaires afin d’extérioriser les ressentis et les avis de chacun des concernés. Ruminer votre colère pour éviter tout risque de conflit revient à créer encore plus de stress envers vous-même et engendrer un mal-être plus grave qui vous épuisera. La meilleure méthode de gestion du stress par rapport à ce genre de situation reste donc de dépasser la dispute après qu’elle ait explosé. Pour ce faire, il est nécessaire d’isoler votre colère et vos ressentiments de vos sentiments sincères envers la personne. Vous serez ainsi plus en mesure d’avoir une plus grande maîtrise de vos émotions et aborder la réconciliation de manière plus constructive et sereine.

Prendre quelques instants de recul

Évitez de directement aborder les discussions juste après votre dispute et préférez prendre un moment chacun de votre côté pour méditer. Ce laps de temps aidera chacun à se calmer et faire descendre les tensions. Effectuez la respiration abdominale pour détendre tous vos muscles et visualiser les vrais problèmes qui ont causé la dispute afin de pouvoir être vraiment sincère lorsque vous aborderez votre réconciliation. Vous pouvez aussi écrire pour extérioriser sans violence ce que vous ressentez afin d’éviter que vos émotions ne vous submergent lorsque vous discuterez.

Comment se réconcilier en étant détendu ?

Prenez l’initiative d’inviter la personne en conflit avec vous pour discuter dans le calme et exprimer chacun vos sentiments. Veillez cependant à ne le faire que dans le cas où l’autre n’est pas en situation de stress : travail en surplus, vacances, etc. Durant votre tête-à-tête, laissez l’autre personne partager son opinion sur le problème afin de comprendre ses idées, ce qui vous permettra de mieux cerner son avis par rapport au problème et vous aider à dire des excuses en adéquation.

Avant de prendre parole, ayez en tête que le but d’une réconciliation n’est pas de démontrer à l’autre qui a raison ou tort, mais plutôt essayer de trouver ensemble un terrain d’entente où chacun peut conserver ses idées propres et respecter l’avis de l’autre.
Il est aussi essentiel d’assumer ses parts d’erreurs et débordements de colère durant le conflit afin de formuler des excuses sincères sans besoin d’expliquer les raisons qui vous ont poussé à causer du tort à l’autre personne.

Commentez via Facebook