Finale de la Coupe de France : les vainqueurs soulèveront le trophée en tribune pour éviter un envahissement de terrain, explique le préfet

0
144
Nostress Media Ltd

Laurent Nuñez, préfet de police de Paris, le justifie non pas par le contexte politique autour de la présence d’Emmanuel Macron, mais par l’envahissement du terrain à Nantes à l’issue de la demi-finale.

Quelle que soit l’issue du match entre Nantes et Toulouse, samedi 28 avril, les vainqueurs ne soulèveront pas le trophée de la Coupe de France sur la pelouse, mais « dans la tribune » du Stade de France, affirme la préfecture de police de Paris dans un communiqué vendredi. Le préfet Laurent Nuñez explique avoir demandé ce changement de protocole à la Fédération française de football, de même que la pose de grilles levées en bas des gradins dans les virages, pour « des raisons de sécurité ».

Nostress Media Ltd

Il n’évoque pourtant pas le contexte politique particulier du match : Emmanuel Macron y assistera, et la CGT de Seine-Saint-Denis comptait distribuer des cartons rouges et des sifflets aux spectateurs souhaitant exprimer leur rejet de la réforme des retraites. Une action mise à mal par l’interdiction de rassemblement décidée par la préfecture de police vendredi, que la CGT conteste en justice.

Le communiqué de la préfecture n’évoque pas cette question pour justifier du risque pour la sécurité, mais fait référence à « l’envahissement de terrain et les incidents qui s’en sont suivis à la fin du match de demi-finale entre le FC Nantes et l’Olympique lyonnais ». Le 5 avril, les supporters nantais avaient fêté la qualification sur la pelouse du stade de la Beaujoire.

Sur Twitter, vendredi, l’Association nationale des supporters s’inquiète des grilles disposées en bas des virages, estimant qu’elles pourraient représenter un risque en cas de mouvement de foule. Elle annonce avoir saisi la justice pour demander leur retrait.

 

Source: www.francetvinfo.fr
Nostress Media Ltd