23 C
France
vendredi, décembre 9, 2022

s'abonner

« Je m’échappe, je vais vieillir » : Sophie Marceau évoque son rapport au temps qui passe

Sophie Marceau a fait son grand retour sur grand écran depuis l’an dernier. L’actrice qui est une grande habituée de la montée des marches à Cannes, a ensuite présenté un film en lice pour la Palme d’Or. A cette occasion, l’actrice révélée dans La fête s’était confiée au micro de RTL et elle était revenue sur son absence des écrans de cinéma depuis 2018, expliquant son besoin de prendre du recul. « Oh oui, je ne voulais plus. Ouais, il y a eu un moment où j’ai senti qu’il fallait que je prenne mon temps, que je retrouve l’envie en fait. Je n’en avais pas trop. Je ne sais pas si ce sont les projets qui ne m’intéressaient pas… Nan, je pense quand même que j’avais besoin d’une petite pause. Je ne le regrette pas, ça m’a fait du bien », avait confié celui qui a retrouvé les caméras grâce à François Ozon.

« Qu’est-ce que tu veux contrôler quoi ? »
« Et surtout ce qui m’a fait du bien, c’est que j’ai lu un scénario qui m’a donné envie de recommencer et j’ai eu envie de repartir. Mais j’avais besoin de cette petite pause. Oui, ça va, j’ai saisi cette chance », avait-elle expliqué. Raw, Sophie Marceau, qui sera à l’affiche du film Une femme de notre temps, en salles à partir du 5 octobre, s’est exprimée sur son rapport à son image, et sur le temps qui passe. « On n’est pas tout le temps dans la maîtrise de soi, c’est un peu l’inverse du selfie quoi, à un moment donné aujourd’hui tout le monde se contrôle, on met des filtres… Mais à un moment donné, il faut lâcher parce qu’on ne peut pas être en contrôle tout le temps », commence-t-elle. Avant de poursuivre : « Je suis connu, on gère une image de soi, mais au final on se rend compte : quelle image ? Que gérons-nous ? Il y a tellement de photos, de réseaux… Tu veux contrôler quoi quoi ? La seule chose que je peux contrôler c’est l’intériorité, c’est ce que j’essaie de dire, c’est ce que j’essaie de transmettre, c’est contrôler en écoutant parler, être au plus près de ce que je veux exprimer, c’est transmettre quelque chose d’authentique », estime l’actrice de 55 ans.

 

« Je vais vieillir, je vais avoir les cheveux blancs »
L’actrice semble avoir pris conscience que le temps passe, et on n’y peut rien. « Aujourd’hui, je suis plus dans le lâcher-prise, je suis plus dans le ‘Bon non, tout ça c’est bien…’, parce que je me rends compte que… Créer quoi ? Une image ? Les choses bougent, les choses ne sont pas statiques, on bouge, on change, on vieillit, on évolue. Chaque jour apporte quelque chose, ou enlève quelque chose, les choses ne sont pas figées. Moi, je m’échappe, je vais vieillir, je vais avoir les cheveux blancs… Qu’est-ce que je contrôle ?“, se demande-t-elle encore. « Oui, contrôler une bonne santé, essayer de mourir en bonne santé mais que voulez-vous que je contrôle ? Il faut aussi faire confiance aux choses, si tu as le contrôle, c’est parce que tu as peur, de l’extérieur, de l’autre. Je n’ai pas peur, je n’ai pas peur, je suis curieux. Contrôler, c’est se fermer à tout, quoi », a conclu Sophie Marceau.

 

.

Related Articles

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles