La mission lunaire Artemis I a une nouvelle date pour la prochaine tentative de lancement

0
182
Nostress Media Ltd

Les responsables de la NASA repoussent de quatre jours au 27 septembre la prochaine tentative de lancement de sa méga fusée lunaire Artemis I, a annoncé lundi l’agence spatiale.

L’équipe de la mission Artemis visait auparavant le 23 septembre. Le 2 octobre est une date de sauvegarde potentielle qui est « en cours d’examen », selon la NASA.

Nostress Media Ltd

L’agence spatiale travaille toujours sur un problème avec la fusée, appelée Space Launch System ou SLS, qui a provoqué une fuite alors qu’elle était alimentée en hydrogène liquide super refroidi lors de la dernière tentative de lancement au Kennedy Space Center en Floride le Samedi 3 septembre. Les travaux de réparation dans la zone de la fuite d’hydrogène se sont déroulés au cours du week-end, selon la NASA.

L’agence spatiale avait travaillé pour tester le système qui alimente l’hydrogène liquide le 17 septembre, mais la date de ce test cryogénique est maintenant repoussée au 21 septembre, a noté la NASA sur son blog Artemis.

« Les dates mises à jour représentent un examen attentif de plusieurs sujets logistiques, y compris la valeur supplémentaire d’avoir plus de temps pour se préparer au test de démonstration cryogénique, et par la suite plus de temps pour se préparer au lancement. Les dates permettent également aux responsables de s’assurer que les équipes ont suffisamment de repos et pour reconstituer les stocks de propulseurs cryogéniques », a expliqué la NASA dans le billet de blog.

Le test du 21 septembre comprendra un test de purge du moteur, selon l’agence. L’équipe de mission a annulé la première tentative de lancement d’Artemis I le 29 août en grande partie à cause d’un problème rencontré lors de la purge du moteur, qui refroidit les moteurs pour le lancement, qui, selon les responsables, était dû à un capteur défectueux.

La fenêtre de lancement du 27 septembre dure 70 minutes – plus courte que la fenêtre de 120 minutes disponible le 23 septembre.

Des responsables de la NASA ont déclaré que l’agence spatiale continuait de fournir des informations à la chaîne orientale, qui doit accorder une dérogation pour permettre à la fusée de rester sur la rampe de lancement.

« La NASA continue de respecter le processus d’examen par la chaîne orientale de la demande de l’agence pour une prolongation de l’exigence actuelle de test pour le système d’arrêt de vol et fournit des informations et des données supplémentaires si nécessaire. En parallèle, l’agence poursuit les préparatifs pour le cryogénique test de démonstration et opportunités de lancement potentielles, si la demande est approuvée », a déclaré le blog.

Nostress Media Ltd