La survie d’un enfant de 3 ans qui a dormi pendant le massacre d’une garderie en Thaïlande est considérée comme un « miracle »

0
137
Nostress Media Ltd

Un enfant en bas âge est resté indemne après avoir dormi pendant un horrible massacre dans une garderie de la ville d’Uthai Sawan en Thaïlande la semaine dernière.

Paveenut Supolwong, trois ans, surnommée « Ammy », faisait la sieste dans une salle de classe jeudi lorsqu’un ancien policier a pris d’assaut la crèche et tué au moins 36 personnes, dont 24 enfants.

Nostress Media Ltd

Supolwong était le seul enfant de la crèche à s’être échappé indemne de Panya Khamrap, 34 ans, qui a brandi un couteau et une arme à feu lors de son saccage meurtrier.

Selon ses parents, Supolwong avait une couverture couvrant son visage alors qu’elle dormait profondément dans le coin d’une salle de classe au moment de l’attaque.

Après la fuite du tueur, quelqu’un l’a trouvée là où elle faisait la sieste et l’a emportée les yeux couverts pour la protéger de la vue macabre des cadavres de ses camarades de classe.

Son grand-père de 59 ans a déclaré à la BBC que l’enfant n’avait aucune idée de ce qui s’était passé.

« Elle pensait que ses amis dormaient encore », aurait-il déclaré. « Un policier lui a couvert le visage avec un chiffon et l’a emportée loin de tout le sang. »

Ses parents ont partagé qu’elle semble ne se souvenir de rien de la tragédie.

« Je suis sous le choc », a déclaré la mère de l’enfant, Panompai Sithong. « Je ressens pour les autres familles… Je suis content que mon enfant ait survécu. C’est un mélange de tristesse et de gratitude. »

Dimanche, des parents et des voisins se sont rendus au domicile de Supolwong pour dîner et discuter de la survie de l’enfant, que beaucoup ont qualifiée de « miracle ».

Les autorités ont déclaré que 11 des 22 enfants poignardés par Khamrap sont morts dans la salle de classe au moment où Supolwong faisait la sieste.

Sa mère pense que sa fille a survécu grâce à la protection contre les esprits.

« Mon enfant n’a pas le sommeil profond », aurait déclaré Sithong. « Je crois qu’il doit y avoir des esprits qui couvrent ses yeux et ses oreilles. Nous avons des croyances différentes, mais pour moi, je pense que cela a protégé mon enfant. »

Au cours de la tuerie de deux heures de Khamrap, il a également conduit sa camionnette directement dans les piétons et a tiré sur les voisins. Il a mis fin au déchaînement en tuant sa femme, son beau-fils et lui-même.

Nostress Media Ltd