27 C
France
lundi, septembre 26, 2022

s'abonner

Le télescope Webb capture sa première image directe d’une exoplanète

Les astronomes ont capturé la première image directe d’une exoplanète avec le télescope spatial James Webb.

L’exoplanète, ou planète en dehors de notre système solaire, est une géante gazeuse d’environ six à 12 fois la masse de Jupiter. La planète, appelée HIP 65426 b, est âgée d’environ 15 à 20 millions d’années – juste une petite planète par rapport à cTerre, qui a 4,5 milliards d’années.

Webb's first direct image of an exoplanet showcases it in different bands of infrared light. The planet, called HIP 65426 b, is a gas giant.

A new image of the Phantom Galaxy, which is 32 million light-years away from Earth, combines data from the James Webb Space Telescope and the Hubble Space Telescope.

NASA <a href="https://www.cnn.com/2022/08/22/world/jupiter-images-webb-telescope-nasa-scn/index.html" target="_blank">released an image</a> of Jupiter on Monday, August 22, that shows the planet's famous Great Red Spot appearing white.

The James Webb Space Telescope <a href="https://www.cnn.com/2022/08/02/world/webb-telescope-cartwheel-galaxy-image-scn/index.html" target="_blank">captured the Cartwheel galaxy,</a> which is around 500 million light-years away, in a photo released by NASA on August 2.

The five galaxies of Stephan's Quintet can be seen here in a new light. The galaxies appear to dance with one another, showcasing how these interactions can drive galactic evolution.

This side-by-side comparison shows observations of the Southern Ring Nebula in near-infrared light, left, and mid-infrared light, right, from NASA's Webb telescope. The Southern Ring Nebula is 2,000 light-years away from Earth. This large planetary nebula includes an expanding cloud of gas around a dying star, as well as a secondary star earlier on in its evolution.President Joe Biden <a href="https://www.cnn.com/2022/07/11/world/james-webb-space-telescope-first-image-scn/index.html" target="_blank">released one of Webb's first images</a> on July 11, and it's "the deepest and sharpest infrared image of the distant universe to date," according to NASA. The image shows SMACS 0723, where a massive group of galaxy clusters act as a magnifying glass for the objects behind them. Called gravitational lensing, this created Webb's first deep field view of incredibly old and distant, faint galaxies.
Il est situé à environ 385 années-lumière de la Terre.
La planète peut être vue dans quatre bandes différentes de lumière infrarouge prises par les différents instruments de Webb. Webb voit l’univers en lumière infrarouge, qui est invisible à l’œil humain – et en fait l’observatoire spatial parfait pour révéler des détails sur les mondes lointains.

« C’est un moment de transformation, non seulement pour Webb mais aussi pour l’astronomie en général », a déclaré Sasha Hinkley, professeur agrégé de physique et d’astronomie à l’Université d’Exeter au Royaume-Uni, dans un communiqué.
Hinkley a dirigé les observations au sein d’une collaboration internationale.

L’exoplanète a été découverte pour la première fois en 2017 à l’aide du Very Large Telescope de l’Observatoire européen austral et de son instrument SPHERE, situé au Chili. L’instrument a alors pris des images de la planète à travers de courtes longueurs d’onde infrarouges, mais la capacité de Webb à voir des longueurs d’onde infrarouges plus longues peut éclairer de nouveaux détails.

Les scientifiques analysent les données de Webb sur HIP 65426 b et une prochaine étude sera soumise à des revues pour examen par les pairs.
L’exoplanète est environ 100 fois plus éloignée de son étoile hôte que la Terre ne l’est du soleil, ce qui a permis à Webb et à ses instruments de séparer la planète de son étoile. Certains des instruments de Webb sont armés de coronographes ou de masques qui peuvent bloquer la lumière des étoiles, permettant au télescope de capturer des images directes d’exoplanètes.

Les étoiles sont beaucoup plus brillantes que les planètes et dans ce cas, HIP 65426 b est plus de 10 000 fois plus faible que son étoile hôte dans le proche infrarouge.

« Obtenir cette image ressemblait à creuser pour trouver un trésor spatial », a déclaré Aarynn Carter, responsable de l’analyse des images et chercheuse postdoctorale à l’Université de Californie à Santa Cruz, dans un communiqué. « Au début, tout ce que je pouvais voir était la lumière de l’étoile, mais avec un traitement d’image minutieux, j’ai pu supprimer cette lumière et découvrir la planète. »

Alors que le télescope spatial Hubble a été le premier à capturer des images directes d’exoplanètes, l’exploration infrarouge des exoplanètes par Webb ne fait que commencer. Le télescope a déjà partagé le premier spectre d’une exoplanète en détectant une signature d’eau dans son atmosphère et a trouvé la première preuve claire de dioxyde de carbone dans l’atmosphère d’une exoplanète.

Et l’observatoire spatial n’a commencé à faire des observations scientifiques que cet été.
« Je pense que ce qui est le plus excitant, c’est que nous venons tout juste de commencer », a déclaré Carter. « Il y a beaucoup plus d’images d’exoplanètes à venir qui façonneront notre compréhension globale de leur physique, de leur chimie et de leur formation. Nous pourrions même découvrir des planètes jusque-là inconnues aussi. »

Related Articles

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles