Les Bleus deuxièmes du Tournoi, monumental Mathieu van der Poel, Julia Simon et Perrine Laffont au firmament… Ce qu’il faut retenir du week-end de sport

0
159

La fin de semaine a été riche, à la croisée des calendriers, entre le début des grands rendez-vous cyclistes de la saison, et les fins des saisons en sports d’hiver, ainsi que dans le Tournoi des six nations.

Il y en avait pour tous les goûts ce week-end, du matin au soir. Vélo, ski, quatre et deux roues… Une actualité intense, qui a également vu la première défaite (2-0) à domicile de la saison du PSG, ou le 7e sacre de Sébastien Ogier sur le rallye du Mexique, un record . Franceinfo : sport vous résume tout ce qu’il ne fallait pas manquer de ce week-end de sport.

Tournoi des six nations : le XV de France termine par un carton, pas par le titre
Les Bleus doivent l’emporter pour encore espérer, et ils ont fait leur part du boulot. L’équipe de France a conclu son Tournoi par un nouveau festival offensif contre le pays de Galles (41-28), et une quatrième victoire en cinq journées. Les hommes de Fabien Galthié ont fait plaisir au public du stade de France, en inscrivant cinq essais pour un nouveau succès bonifié. Cela n’a toutefois pas suffi pour s’adjuger un deuxième Six nations de rang, puisque l’Irlande a tenu son rang contre l’Angleterre (29-16) pour signer son quatrième grand chelem.

Coupe du monde de biathlon : Julia Simon dans l’histoire, vainqueur de son premier gros globe de cristal
Le titre lui tendait les bras, Julia Simon l’a saisi. La Française a décroché le classement général de la Coupe du monde pour la première fois de sa carrière, après avoir signé la 5e place du sprint samedi. Aidée par le report de l’épreuve qui devait avoir lieu la veille et qui a entraîné l’annulation de la poursuite, Simon ne s’est pas contentée d’assurer pour valider son titre. Cinquième également de la mass start dimanche – décrochant le globe de la spécialité –, elle succède au panthéon du biathlon français à Sandrine Bailly, dernière Tricolore à avoir dominé une saison, en 2005. Anaïs Chevalier-Bouchet a terminé sa carrière à Oslo sur un dernier podium. L’équipe de France masculine, elle, est restée fanny de victoires jusqu’au bout, une première en 26 saisons.

Ski alpin : les adieux deTessa Worley
Elle avait laissé planer l’incertitude, un peu plus d’un an après ses derniers JO, quelques semaines après ses derniers Mondiaux. Le géant de Soldeu dimanche aura bien été la dernière course de Tessa Worley. La skieuse de 33 ans a dit stop, le dernier chapitre d’une des plus belles carrières de l’histoire du ski français. Encore vainqueur du globe du géant la saison passée, « la puce du Grand-Bornand » quitte les pistes avec un palmarès magnifique : deux titres de championne du monde de géant (2013 et 2017), deux globes en géant et 16 victoires en Coupe du monde.

Milan–San Remo : Mathieu van der Poel, maître de la Primavera
On attendait un grand spectacle pour la première grande classique de la saison, et on n’a pas été déçu. Dans un final de rois, Mathieu van der Poel a réalisé un formidable numéro pour s’imposer en solitaire, 62 ans après son illustre grand-père, Raymond Poulidor. Le Néerlandais de la formation Alpecin-Deceuninck a faussé compagnie à Wout van Aert, Tadej Pogacar et Filippo Ganna dans le Poggio, dernière grande difficulté du premier Monument de l’année. Ganna (INEOS Grenadiers) termine 2e, devant Van Aert (Jumbo-Visma).

Coupe du monde ski de bosses : Perrine Laffont, patronne jusqu’au bout
Elle aussi est une géante des sports d’hiver. Mais Perrine Laffont n’est pas rassasiée. La championne olympique 2018 s’est adjugée, vendredi, son cinquième gros globe de cristal profitant des absences de ses principales adversaires au classement, l’Australienne Jakara Anthony et la Japonaise Anri Kawamura. Mais Laffont a voulu parfaire sa sortie, avec une 30e victoire en carrière, sur le parallèle d’Almaty, au Kazakhstan. La Tricolore de 24 ans fait même coup double, avec le petit globe du parallèle en prime.

 

Source: www.francetvinfo.fr