Les dangers du speed

0
37

Le speed, appelé également amphétamine en terme plus adapté, représente un produit toxique à la base. Il est cependant utilisé pour des traitements médicaux qui nécessitent un suivi de très près. Il présente donc une menace au corps humain en cas de consommation libre et excessive.

Pourquoi conditionner la consommation du speed ?

Le speed est nocif pour la santé. Cela signifie qu’il n’est pas recommandé pour une ingestion volontaire. Il est très important de connaître les conditions d’usage pour déterminer les limites de prise, et éviter ainsi les effets néfastes. Il apporte des modifications visiblement négatives lorsque la prise n’est pas contrôlée.

Les effets du speed sur les compétences physiques

Outre les traitements en milieu médical, le speed reste consommé par une certaine catégorie de personnes. Quel que soit l’état de santé du preneur, une prise régulière d’amphétamines finit par provoquer un rythme respiratoire accéléré, des battements de cœur à la chamade, une température élevée du corps, ainsi qu’une augmentation de la pression artérielle. Le speed joue le rôle de facteur énergétique pour une meilleure capacité physique, ce qui provoque l’élévation générale du tonus du corps. Une consommation à répétition et un dosage élevé risquent de pousser le corps à des convulsions ou des contractions exagérées des muscles. La déshydratation forme un impact supplémentaire. L’influence du produit aboutit à une faiblesse progressive du corps, puis à une mort certaine.

Des conséquences dangereuses sur le plan moral

Le speed ne défavorise pas seulement le côté physique. Il agit également sur le plan moral.Le concerné subit surtout des hallucinations, des états d’affection dégénérée, et des périodes dépressives qui se convertissent en crises incontrôlables. Les conséquences deviennent meurtrières, dans la mesure où le trouble dépressif pousse à des actes suicidaires, surtout en cas de surdosage. Il faut tenir compte des effets sur l’ensemble du système nerveux de l’organisme.

Les conséquences de l’effet destructeur du speed

L’effet des amphétamines opère considérablement sur l’endurance physique. La dépendance au speed pousse le consommateur à ressentir des insomnies, et à un manque d’appétit. Il perd le volume d’eau adéquat à son organisme en raison d’un dégagement consistant de sueurs. L’alimentation irrégulière apporte des changements nuisibles aux organes du corps, tels que le foie, l’estomac, et les reins. Les sensations de nausées et de vomissements sont à prévoir, renforcées par des douleurs abdominales.

D’autre part, les conséquences morales seront d’ordre psychique, affectant les sentiments et le comportement général. 2 caractéristiques comportementales probables sont mises en jeu : la folie et la mort.

Il faut prêter attention à l’usage du speed

Le speed à base d’amphétamines est uniquement conseillé pour l’usage médical. Un suivi à l’appui est nécessaire et obligatoire. Même si le traitement concerne entre autres la lutte contre l’obésité et la faiblesse physique, certaines maladies comme le TDAH (ou Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité)ne sont pas obligatoirement solutionnées par ce traitement médicamenteux. L’usage des amphétamines met en exergue la conséquence probable d’impacts négatifs sur le corps dus à l’usage fréquent. Le traitement s’effectue en effet dès l’apparition de la maladie dès l’enfance. Il peut en résulter un trouble conséquent physique et psychique au fil du temps. Le cas revient à dire que l’usage du speed n’est requis que lors d’un état de traitement de fond, grave ou alarmant.

 

Commentez via Facebook