Les remèdes naturels peuvent-ils aider à soulager les symptômes causés par le traitement du cancer du sein ?

0
370

Le traitement du cancer du sein s’accompagne souvent d’effets secondaires désagréables. Celles-ci varient d’une personne à l’autre. Il se peut que vous ne ressentiez des effets secondaires que pendant le traitement ou que certains effets secondaires persistent après la fin de votre traitement.

Les effets secondaires courants incluent :

fatigue
mal de tête
la douleur
symptômes de la ménopause
perte de mémoire

Certaines personnes trouvent que les remèdes naturels peuvent aider à soulager leurs effets secondaires et à améliorer leur qualité de vie pendant et après le traitement.

Ces remèdes ne sont suggérés que pour aider à traiter les effets secondaires de votre traitement approuvé par votre médecin. Ils ne sont pas destinés à traiter le cancer.

Vous pouvez utiliser des remèdes naturels avec votre plan de traitement prescrit. Cependant, certains traitements peuvent interagir avec certains médicaments. Il est important de consulter votre médecin avant d’essayer l’un de ces remèdes.

Si vous commencez un nouveau traitement, faites attention à la façon dont votre corps réagit. Si vous commencez à ressentir des symptômes inhabituels, arrêtez l’utilisation et consultez votre médecin.

Continuez à lire pour savoir comment les remèdes naturels peuvent apporter un soulagement.

 

Remèdes naturels contre la fatigue


Le pissenlit peut avoir de nombreux avantages, notamment le soulagement de la fatigue.

Les chercheurs d’une étude animale de 2011 ont trouvé des preuves significatives à l’appui. Après avoir ingéré de l’extrait de pissenlit, les souris étudiées ont pu nager plus longtemps sans se fatiguer. L’extrait a également aidé à maintenir la glycémie.

Le pissenlit peut également aider à renforcer l’immunité, à réduire l’inflammation et à nettoyer le foie.

Vous pouvez prendre du pissenlit sous forme de thé, de teinture liquide ou de pilule. Prenez une seule forme à la fois et suivez attentivement les instructions de dosage.

Si vous êtes allergique à l’herbe à poux ou à des plantes similaires, n’utilisez pas ce remède. Vous devez parler à votre médecin avant utilisation si vous avez des problèmes de vésicule biliaire ou si vous prenez l’un des médicaments suivants :

lithium (lithane)
certains antibiotiques
diurétiques, comme la spironolactone (Aldactone)
médicaments contre le diabète, comme la metformine (Riomet)

Vous pouvez également traiter la fatigue et augmenter votre niveau d’énergie en prenant :

magnésium
pollen d’abeille
ginseng
réglisse

 

Remèdes naturels contre l’insomnie


Un sommeil de qualité est essentiel à votre routine quotidienne. Un sommeil suffisant vous permettra de vous sentir bien reposé et capable de faire face à la journée.

Vous trouverez peut-être utile de prendre un mélange de valériane et de mélisse. Les chercheurs d’une étude de 2013 ont découvert que les femmes ménopausées connaissaient une amélioration significative de la qualité du sommeil lorsqu’elles prenaient ce supplément.

La valériane et la mélisse peuvent également aider à stimuler les fonctions cérébrales, à calmer votre esprit et à améliorer votre humeur.

Vous pouvez prendre la combinaison à base de plantes sous forme de capsule, de thé ou de teinture. Assurez-vous de suivre les dosages recommandés fournis avec chaque produit.

Discutez avec votre médecin avant utilisation si vous prenez de l’alprazolam (Xanax) ou d’autres sédatifs. La valériane et la mélisse peuvent également interagir avec l’alcool.

Vous pouvez également trouver les suppléments suivants bénéfiques :

magnésium et calcium combinés
mélatonine
lavande

Remèdes naturels contre les bouffées de chaleur


Selon une étude de 2013, les femmes ménopausées peuvent réduire la quantité et la gravité des bouffées de chaleur en prenant des gélules de valériane. Les participants à l’étude ont pris 255 milligrammes (mg) de valériane trois fois par jour pendant huit semaines.

Vous pouvez prendre de la valériane sous forme de capsule, de thé ou de teinture. Suivez toujours les dosages recommandés.

Discutez avec votre médecin avant utilisation si vous prenez de l’alprazolam (Xanax) ou d’autres sédatifs. La valériane peut également interagir avec l’alcool.

Certains remèdes naturels contre les symptômes de la ménopause contiennent des œstrogènes végétaux et ne doivent pas être pris si le cancer du sein est positif aux œstrogènes (ER positif). Parlez-en à votre médecin pour déterminer si cela vous préoccupe.

Les suppléments suivants peuvent également réduire la fréquence et la gravité des bouffées de chaleur :

oméga 3
soja
actée à grappes noires
huile d’onagre
vitamine E
trèfle rouge
thé à la sauge
millepertuis

Remèdes naturels contre les douleurs mammaires


Les résultats d’une étude de 2010 suggèrent que la prise de vitamine E, d’huile d’onagre ou d’une combinaison des deux peut réduire la douleur mammaire. Dans l’étude, les femmes souffrant de douleurs mammaires liées au syndrome prémenstruel ont pris 1 200 UI de vitamine E et 3 000 mg d’huile d’onagre par jour pendant six mois.

Vous pouvez prendre de la vitamine E et de l’huile d’onagre sous forme de capsules. Suivez toujours les dosages recommandés. Ou vous pouvez également masser l’huile d’onagre diluée sur vos seins lorsque vous ressentez de la douleur.

Vous ne devriez pas prendre de vitamine E si vous avez :

angioplastie
Diabète
antécédents de crise cardiaque
carence en vitamine K
rétinite pigmentaire
troubles de la coagulation
cancer de la tête et du cou
antécédent d’AVC
chirurgie programmée

La vitamine E peut provoquer des interactions indésirables, alors consultez votre médecin si vous prenez :

les médicaments immunosuppresseurs, tels que la cyclosporine (Neoral)
les médicaments utilisés pour réduire le cholestérol, tels que la niacine (Niacor)
les médicaments qui ralentissent la coagulation du sang, tels que la warfarine (Coumadin)

N’utilisez pas d’huile d’onagre si vous avez :

troubles de la coagulation
épilepsie ou autre trouble convulsif
la schizophrénie
une opération programmée

L’huile d’onagre interagit avec les phénothiazines, les médicaments qui ralentissent la coagulation du sang et les médicaments utilisés pendant la chirurgie.

Vous pouvez également trouver un soulagement des douleurs mammaires en prenant l’un des suppléments suivants :

Gingembre
Safran des Indes
magnésium
actée à grappes noires
huile de castor
pissenlit
oméga 3
Remèdes naturels contre les douleurs musculaires


Les chercheurs d’une étude de 2015 ont découvert que l’extrait de gingembre était capable de réduire les douleurs musculaires après l’exercice. Les participants à l’étude ont pris 2 grammes de poudre séchée une heure avant l’exercice ou immédiatement après.

Le gingembre peut également aider à renforcer l’immunité et la fonction cérébrale et à soulager les nausées.

Vous faites prendre du gingembre sous forme de capsule, de teinture ou de thé. Suivez toujours les dosages recommandés. Ne prenez pas de gingembre si vous souffrez de diabète, d’un trouble de la coagulation ou d’une maladie cardiaque.

Le gingembre interagit avec :

les médicaments utilisés pour réduire le cholestérol, comme la niacine (Niacor)
les médicaments qui ralentissent la coagulation du sang, comme la warfarine (Coumadin)
les médicaments qui traitent les maladies cardiaques, y compris la nifédipine (Adalat)

Si vous ressentez des douleurs vaginales, vous pouvez également trouver un soulagement en prenant des suppléments de poivre de Cayenne, d’huile de poisson ou de curcuma.

Remèdes naturels contre le stress et l’anxiété


Vous pouvez utiliser des tisanes de lavande ou de camomille ou des huiles essentielles pour apporter une sensation de calme et de sérénité.

Prendre un complément alimentaire contenant des probiotiques, du magnésium, des vitamines et des minéraux peut également aider à soulager le stress. Selon une étude de 2016, les personnes qui ont pris un tel supplément ont connu des niveaux réduits de stress psychologique et de fatigue. Ces avantages ont duré jusqu’à un mois après l’arrêt du supplément.

Avant d’ajouter un supplément de vitamines ou de probiotiques à votre régime, parlez-en à votre médecin.

Les vitamines et les minéraux ont des effets secondaires et des interactions possibles.

Si vous ajoutez un supplément à votre routine, suivez la posologie indiquée.

 

Remèdes naturels pour la fonction cognitive


Les résultats d’une étude de 2013 ont montré des résultats positifs dans la relation entre la consommation de Panax ginseng et le fonctionnement cognitif. Le ginseng peut améliorer la capacité de travail intellectuel. C’est aussi une source naturelle d’actoprotecteurs, qui stimulent les performances mentales et physiques.

Le ginseng peut également aider à soulager l’inflammation, à renforcer votre système immunitaire et à réduire la fatigue.

Vous pouvez prendre du ginseng sous forme de teinture, de thé ou de capsule. Suivez toujours les dosages recommandés et ne pas utiliser pendant plus de six mois à la fois.

N’utilisez pas Panax ginseng si vous avez :

insomnie
une maladie auto-immune
un trouble de la coagulation
une maladie cardiaque
Diabète
a eu une greffe d’organe
toute condition hormono-sensible
la schizophrénie

Panax ginseng peut interagir avec :

médicaments contre la dépression, comme la sertraline (Zoloft)
les médicaments qui ralentissent la coagulation du sang, comme la warfarine (Coumadin)
médicaments immunosuppresseurs, tels que la cyclosporine (Neoral)
médicaments contre le diabète, comme la metformine (Riomet)
diurétiques, comme le furosémide (Lasix)

Vous devez également éviter de boire de l’alcool ou des boissons contenant de la caféine pendant que vous prenez Panax ginseng.

Vous pouvez également envisager de prendre l’un des suppléments suivants pour aider à améliorer la concentration et la mémoire :

vitamine B
vitamine E
sauge
basilic
Romarin
ginkgo biloba
oméga 3
Remèdes naturels pour l’immunité


 

L’extrait d’ail peut aider à détoxifier le corps. Une étude de 2016 suggère que l’extrait d’ail vieilli a un effet positif sur le système immunitaire et peut stimuler la fonction des cellules immunitaires. Au cours de l’étude, les personnes en bonne santé qui ont pris quotidiennement des suppléments d’ail vieilli pendant trois mois ont présenté moins de symptômes de maladie.

L’extrait d’ail peut également réduire l’inflammation dans le corps et combattre la fatigue.

Vous pouvez prendre de l’extrait d’ail sous forme de capsule. Assurez-vous de suivre les instructions de dosage.

L’ail peut provoquer :

problèmes d’estomac ou de digestion
réactions allergiques
augmentation des saignements
Pression artérielle faible

L’ail peut interagir avec :

certains antibiotiques, comme l’isoniazide
certains médicaments contre le VIH ou le SIDA, comme le saquinavir (Invirase)
médicaments immunosuppresseurs, tels que la cyclosporine (Neoral)
les médicaments qui ralentissent la coagulation du sang, comme la warfarine (Coumadin)

Vous pouvez également prendre l’un des suppléments suivants pour renforcer votre système immunitaire et améliorer votre état de santé général :

échinacée
sureau
zinc
probiotiques
extrait de feuille d’olivier
Safran des Indes
thé vert
La ligne du bas

Les remèdes naturels peuvent aider à soulager les symptômes, mais certains peuvent interagir avec d’autres médicaments ou traitements. Si vous souhaitez ajouter un remède naturel à votre régime, parlez-en à votre médecin. Ils peuvent vous expliquer les avantages et les risques potentiels de chaque remède qui vous intéresse.

N’oubliez pas que ces remèdes ne remplacent pas le plan de traitement prescrit par votre médecin. Ces traitements sont uniquement destinés à aider à soulager vos effets secondaires, et non à traiter le cancer. Si vous ajoutez des suppléments à votre routine, il y a quelques points dont vous devez vous souvenir :

Achetez toujours des suppléments de haute qualité auprès de fabricants réputés pour vous assurer de leur sécurité et de leur efficacité.
La plupart des suppléments sont mieux absorbés lorsqu’ils sont pris avec de la nourriture.
Ne prenez pas de suppléments pendant plus de trois mois à la fois. Faites une pause d’environ un mois entre la fin d’un régime et le début d’un autre.

Il peut s’agir d’essais et d’erreurs jusqu’à ce que vous trouviez un plan de traitement holistique. Assurez-vous de rester en contact avec votre médecin tout au long de ce processus afin qu’il puisse vous soutenir et vous aider de toutes les manières possibles.